Comment accompagner sa mère durant la fin de vie ?

Votre mère souffre actuellement d’une maladie grave. Vous sentez que sa fin de vie est proche. Vous avez du mal à vous faire à l’idée que bientôt elle ne sera plus là. Vous aimeriez trouver l’apaisement pour pouvoir lui apporter un peu de réconfort dans cette période difficile. Ci-dessous, vous allez découvrir quelques conseils pratiques qui vous aideront certainement à mieux faire face dans ce contexte si particulier.

Accepter une issue fatale

Lorsqu’une personne est atteinte d’une maladie grave et qu’elle se trouve en fin de vie, l’issue est hélas toujours la même : la mort. Cette mort, vous devez vous y préparer car elle va arriver un jour sans prévenir. Accepter la perte d’un parent demande du temps et de la patience. L’expérience du deuil d’un proche est très douloureuse. Vous devez donc prendre le temps de vous y préparer. Passez du temps avec votre mère. Vous savez que ses jours sont hélas comptés. Il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Alors profitez-en au maximum avant que la mort ne sonne à sa porte pour l’emporter à jamais.

Vous aurez sûrement envie de vous battre, d’essayer de trouver un traitement miracle pour guérir sa maladie. C’est souvent peine perdue. Malgré toute l’énergie que vous allez pouvoir déployer, lorsqu’une personne se trouve en fin de vie, il faut accepter que la maladie prenne le dessus à un moment ou à un autre. C’est la dure réalité de la vie.

Apporter du bien-être

Lorsqu’une personne est malade et sent que sa fin est proche, elle peut éprouver de nombreuses difficultés. Tout d’abord, il y a les douleurs inhérentes à chaque maladie. Puis, il y a l’impact psychologique de se voir diminuée et proche de la fin. Pour aider les personnes en fin de vie, des soins de confort et de bien être peuvent être prodigués. Voici un article qui décrit très bien cette pratique : https://www.fondssoinspalliatifs.fr/les-soins-de-confort-en-soins-palliatifs-ce-nest-pas-du-luxe-cest-vital/. Il s’agit de stimuler le patient en le faisant participer à des activités agréables qui vont lui permettre d’oublier la maladie pendant au moins un temps.

Si vous en avez la possibilité, essayez de passer du temps avec votre mère. Apportez-lui des albums de famille pour vous remémorer ensemble les bons moments. Se rappeler de souvenirs est très utile, aussi bien pour elle que pour vous. Après coup, vous apprécierez d’avoir pu vivre ces derniers instants avec votre mère.

Préparer l’après

Souvent, avant leur mort, beaucoup de personnes rechignent à évoquer l’après. Pourtant, c’est essentiel car beaucoup de choses peuvent se régler très simplement avant la mort. Après, c’est souvent beaucoup plus compliqué car la personne décédée n’est alors plus présente pour trancher les éventuels différents ou expliquer telle ou telle décision que les héritiers vont découvrir dans un contexte émotionnel compliqué à appréhender. Alors prenez le temps d’évoquer l’après avec votre mère. Qu’est-ce qu’elle souhaite faire de sa maison, de ses objets, etc… Cela vous retirera une grosse épine du pied pour la suite.

Tu pourrais aussi aimer

Marc

A propos de l'auteur: Marc

J'ai traversé une dépression en 2012. Depuis, j'ai trouvé le chemin du bonheur, et je n'ai jamais été aussi heureux que ces dernières années !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *