Pratique de la méditation (10 livres offerts)

Voulez-vous être heureux cher lecteur ?

C’est simple, pour commencer il faut  :

1 – Méditer, nous conseille le DALAI LAMA dans son ouvrage « L’art du bonheur ».

2 – Méditer pour maitriser votre esprit  d’après le moine Matthieu Ricard ("Plaidoyer pour le bonheur”).

3 – Régulariser votre rythme cardiaque … en méditant. Du moins si on en croit le psychiatre Servan Schreiber («Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse»).

Pas si simple ! m’ont répondu certains d’entre vous. Et d’abord on fait comment ?

« Le livre de poche » vient de publier un « pratique de la méditation » du docteur en philosophie Fabrice MIDAL. L’ouvrage a pour objectif justement de présenter (sous la forme d’un beau livre + un CD) une méthode pratique et offre des réponses aux questions les plus courantes.

Ce livre m’a plu d’emblée car il correspond à mon expérience. Et je pourrais faire mienne la phrase de l’auteur : « la méditation ne m’a pas du tout conduit dans les pays que je voulais visiter mais [..] elle m’a permis de faire un peu la paix avec moi-même ».

En effet, l’auteur y affirme que la méditation nous apprend à nous accepter tels que nous sommes, ce qui procure un véritable soulagement. Car selon lui « la pratique consiste précisément à avoir la lucidité et le courage de nous confronter à ce que nous sommes, tels que nous sommes, et à nous ouvrir à toutes les difficultés qui viennent ».

Ainsi, loin des états d’extase qu’on peut y chercher, on trouve d’abord dans la méditation un esprit plus clair, une meilleur intelligence des situation vécues et une leçon d’humilité. Cette expérience peut être déstabilisante car elle nous renvoie à nos insuffisances. Et la pratique est parfois difficile et inconfortable. On y découvre un monde « flottant ».

Car méditer ne consiste pas à faire « le vide dans sa tête » ni même à nous relaxer ou fuir la réalité dans un cocon protecteur. Rechercher la paix intérieure est même un piège redoutable affirme F. MIDAL !

Bref voici un ouvrage honnête et pragmatique qui redonne a la méditation sa juste place et sa vraie valeur. Sans promesses mensongères, Fabrice MIDAL n’hésite pas à parler des difficultés comme de l’intérêt de cette pratique. Le livre se lit facilement et pourrait même à mon avis réconcilier les déçus de la méditation avec la pratique. Et son langage vrai et parfois provocateur correspond à ce que je recherche dans mes lectures.

Pour ceux donc que la méditation intéresse, « Le livre de poche » offre 10 exemplaires de la méthode (livre + CD) à quelques-uns d’entre vous mes chers lecteurs. Pour être sélectionné, il vous faut écrire en commentaire (impérativement sous cet article) votre témoignage sur une expérience de méditation (réussie ou pas !) avant le 31 Octobre 2012. Je transmettrai les adresses mail des 10 meilleurs témoignages (sur les critères subjectifs de leur intérêt ou/et humour) à l’éditeur. Ce dernier enverra leur cadeau aux heureux gagnants. Alors cette fois, c’est à vous de jouer !


Ces autres articles devraient vous intéresser :

  1. 5 idees fausses sur la meditation
  2. Histoire drôle à méditer
  3. Guérir

Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


17 commentaires pour “Pratique de la méditation (10 livres offerts)”

  1. frenkiel 22 octobre, 2012 13 h 58 min

    je suis écrivain. En même temps je suis coresponsable d’une association qui propose dans toute la France des ateliers d’écriture. C’est assez dire que je suis souvent devant l’écran de l’ordinateur… et que les muscles autour de mes yeux sont souvent douloureux pour peu que je passe du temps à communiquer via Internet un peu longtemps. C’était le cas hier. Je suis sorti faire les courses pour me défatiguer. En sortant je me suis remémorer un exercice de PNL que j’avais pratiqué dans un groupe de développement personnel il y a quelques années. Laisser rentrer ce qui vient sans mettre aucune barrière. Ce qu’on voit d’abord, puis ce qu’on entend, ce qu’on perçoit du contact de ses vêtements sur sa peau, ce qu’on sent (parfums, odeurs…), enfin le gôut qu’on a dans sa bouche. Chaque opération de « laisser rentrer » l’une après l’autre à intervalle de deux minutes mais en continuant à laisser rentrer ce qui est déjà là. L’exercice s’intitule VAKOG. Il m’a fait beaucoup de bien et je suis rentré chez moi réénergétisé.

  2. isacouleurs 22 octobre, 2012 15 h 03 min

    Je chemine depuis un long moment. Je suis infirmière et en cotoyant l’humain par le biais de ma profession, ma famille, mon bénévolat…la peinture…j’ai appris beaucoup sur moi, les autres, les relations sociales et… le sens de la vie.
    J’ai découvert par différentes conférences et livres, la méditation, les pensées positives…..Je me forme à l’hypnose éricksonnienne.
    J’ai soif de toujours découvrir plus !
    Je découvre à chaque pas que rien n’est figé, rien n’est tout noir…tout change à tout moment… à nous de faire que ce soit dans un bon sens…
    Merci à tous ceux qui croisent nos chemins et nous aident à évoluer tranquillement.

  3. isacouleurs 22 octobre, 2012 15 h 06 min

    Le bonheur est quelque chose qui se cultive tous les jours avec les autres !

  4. Emi 22 octobre, 2012 15 h 10 min

    Malgré une vie souvent remplie au niveau temporel et spatial, un vide subsiste. D’une manière ou d’une autre, il faut faire face à ce vide intérieur, l’accueillir, l’accepter.
    La méditation nous permet d’accueillir ce qui est, de découvrir ce qui se passe en nous, et de l’amener à notre conscience.
    Ces moments privilégiés avec soi nettoient une partie des blocages émotionnels. Ils redonnent confiance et force. Quand l’énergie vitale manque, quand le sentiment de vide s’accroît, la méditation revitalise. Qu’il est bienfaisant de se reconnecter avec son être profond et l’univers, de retrouver un sens, de se sentir vivant! Ressentir nos émotions passées et enregistrées peut également faire souffrir. La souffrance est aussi à accueillir pour vivre un nettoyage profond. La méditation est une rencontre avec soi, un moyen d’avancer par ses propres ressources, de prendre conscience de qui on est vraiment. Bonne route à toutes et à tous!

  5. Olivier Kramarz 22 octobre, 2012 15 h 31 min

    Je suis Addictologue, Life Coach et Thérapeute TCC. Dans ma pratique, j’encourage régulièrement et sous forme d’exercice mes clients à prendre un temps de recul et à méditer sur la Gratitude et sous quelle forme cette dernière peut s’exprimer dans leur vie. Je leur propose de regarder plus profondément en eux, les sujets pour lesquels ils peuvent remercier l’Univers ou la Vie. Cet exercice permet de concentrer son regard sur ce que l’on a plutôt que sur ce que l’on a pas. C’est également un exercice très concret pour aider au Lâcher Prise. Il va s’en dire que je pratique personnellement cet exercice dans ma vie au moins une fois par jour.

  6. Rosie 22 octobre, 2012 16 h 18 min

    Un jour, j’ai assisté à une séance d’initiation à la méditation. C’était ma première expérience Je n’ai pas réussi à décrocher. La personne-ressource nous demande de fermer les yeux. Ma première réaction à été de dire à mon amie: « lorsque nous allons rouvrir nos yeux, il va être parti avec tous nos sacs à main ». Ensuite, j’ai pensé : « quelqu’un va entrer et faire « bou » et nous allons tous faire le saut ». Pas nécessaire de dire que cette séance n’a pas du tout été concluante. Quelques années plus tard, j’ai retenté l’expérience. J’étais mieux préparée. Par contre, j’ai toujours un peu de difficulté à faire taire la petite voix. Avec ce que je vis actuellement, j’ai vraiment besoin de prendre du temps pour moi. Je veux apprendre à méditer.
    Bonne journée à tous!

  7. Jean-Christophe 22 octobre, 2012 16 h 51 min

    Voilà près de 4 ans que je suis en quête spirituelle. La philosophie Bouddhiste m’offre un vaste support, mais je continue d’avoir certaines interrogations pour lesquelles je trouve des réponse dans la lecture d’ouvrages de spécialistes occidentaux comme Christophe André. L’âme humaine au niveau ultime est la même pour tous, mais j’en suis encore à soigner mon âme « grossière » et occidentale ;)
    Pour moi, méditer c’est apprendre à accepter ce qui est.

  8. kateb 22 octobre, 2012 16 h 53 min

    Bonjour,

    Je suis kateb un jeune congolais (R.D.C).
    J’ai l’insigne plaisir de présenter mes sincères remerciements à ce site car il m’a déjà offert des livres pour savoir méditer c’est-à-dire les livres de controle mental.
    Je viens de commenter sur cette page pour solliciter encore ces 10 livres et CD très importants pour ma vie.
    Merci !

  9. Xavier Chapuis 22 octobre, 2012 21 h 29 min

    ….clic.clic.clic.clic….je répondais enfin à mes mails qui attendent désespérément dans ma InBox super bondée. Il est 3h15 du matin, tout le monde dort …clic.clic.clic… Ma Box croit de 100 mails par jour, 500 par semaine … mon rythme cardiaque s’accélère quand j’ose y penser … je n’arrive pas à dormir … je me lève … clic.clic.clic…. Lorsque Caroline s’était assoupie, je m’étais accordé ce si bref instant d’intense bonheur, juste avant de m’endormir, seul dans le noir, sans contraintes, absolument libre de tout, à laisser mes pensées évoluer au gré de mon imagination, seulement guidées par une volonté de bien être total … en attendant que le sentiment doux du sommeil m’embrasse lentement! …mais je restai éveillé, et la chaleur réconfortante du corps de Caroline n’y faisait rien, je restai éveillé ! … mes pensées ont alors lentement cessées de vagabonder, se sont progressivement déplacées de mon imaginaire vers la réalité, avec ce sentiment d’inconfort naissant que l’on a lorsque l’on essaie de se débarrasser d’une pensée qui revient et revient encore. Mon travail .. la présentation de vendredi devant notre PDG … le contrat à négocier avec les syndicats … trouver une solution pour remplacer une machine clé … et mes e-Mails qui restent souvent sans réponses et qui m’attirent des ennuis … il faut que je m’en sorte, il me faut un plan, comme toujours, un Plan, ..un Plan …Un PLAn …. UN PLAN !! Mais j’en fais des plans, je ne fais que cela !! … mais je le sais, encore une fois, j’aurai à peine le temps d’aborder le premier point que je devrai déjà réagir à une urgence quelconque … et ainsi de suite toute la journée….j’abattais un travail de dingue, réglai un problème de livraison bloquée à Shangai qui était CAPITALE pour notre marketing, devait intervenir ds la réunion de Projet XY5 pour décider de points qui, in fine, auraient pu l’être à un niveau inférieur, répondais à une demande urgente de mon patron qui préparait une réunion avec les actionnaires….puis la journée se terminait vers 20h30, puis, rideau ! ……., seul, on se retrouve SEUL devant ses taches planifiées mais pas accomplies, vidé de toute énergie … seul face au VIDE ! …avec l’impression grandissante de se retrouver sans cesse au pied de la même montagne dont la cime ne cesse de s’élever …clic..….alors je me suis levé, et je me suis dis que je pouvais empêcher cette montagne de toujours s’élever devant moi … j’allais répondre à mes emails ! …clic.clic.clic…il était 3h15 et en 2h30, je n’avais répondu qu’à 102 mails…293 attendaient encore ! Dé-Mo-Ra-Li-Sant ! De guerre lasse, j’avais une dernière fois frappé sur une touche du clavier CLIC !! puis m’était violemment jeté en arrière contre le dossier de mon fauteuil, et regardait, hagard, le plafond !!!!!!!.. !!… ?!…… !……. ….. .. . . . . . .

    . .. …. ….. j’étais resté qques temps ainsi, sans force, perdu, balloté par des pensées aussi diverses que contradictoires … un vrai chaos de bonnes intentions tempérées par un sentiment d’impuissance, de perte de contrôle. Comment diable pouvais je faire afin de m’élever assez haut pour remplir ma mission qui est de définir la stratégie industrielle de notre groupe, … si je subis une gravité équivalente à celle que l’on doit subir sur Saturne, c’est-à-dire, 3 fois plus que sur la terre, encombré que je suis par tout un fatras de soi disant priorités qui n’ont d’autres conséquences que de me maintenir le nez collé au sol! Stressé, oui, je devais l’être, mais comme tout un chacun pensais je, donc ce n’était pas un problème ! Comme cela est réconfortant de savoir que nous ne sommes pas seuls à vivre les mêmes émotions ……………… mais cela nous aide t il ? Cela m’aide t il vraiment ? N’étais ce pas simplement une fuite dont l’issue ne pouvait être que vouée à l’échec personnel.. voire familial si l’on y prend pas garde? Cependant, peu à peu, j’en venais à m’interroger sur mes sentiments, ce que je désirai vraiment, ce que mon équipe attendait de moi, …. peu à peu, le chaos de pensées s’organisait autour de quelques idées simples, puis d’autres, aussi évidentes que les premières venaient s’y ajouter, … comme sur un oignon … tout semblait logique, clair, simple, facile ! Je me prenais au jeu, malgré moi … j’étais comme transporté dans un univers nouveau … mes réflexions se structuraient, cela ne me demandait pas d’effort, et je me surprenais à ressentir un plaisir profond à ce petit jeu. Le plus étonnant était que mes pensées n’étaient tournées que vers mon univers professionnel … et puis, brusquement, cela m’est apparu : en fait, dans la vie de tous les jours, je ne fais qu’agir, je ne réfléchis plus ! NOUS ne faisons qu’agir, NOUS ne réfléchissons plus ! Quel sens donner à toutes ces actions désordonnées ? Quel sens donner à la montagne d’actions qui attendent d’être effectuées ? Quel sens donner à tous ces emails qui m’empêchent d’effectuer l’un des besoins physiologiques les plus importants : Dormir et se ressourcer ! … je tournai et tournai autour de cette idée, mais ne trouvait pas la solution ! C’est ainsi que j’en suis venu à me dire que le sens, c’était à moi de le donner ! Les choses n’ont pas de sens intrinsèquement, elles n’en ont un qu’au travers de notre pensée, de notre réflexion, de notre volonté … mais si nous ne pensons pas (ou plus), si nous ne réfléchissons pas (ou plus), si nous n’avions pas de volonté (ou plus), alors les choses perdent leurs sens….. Il était maintenant près de 5h, je me sentais plus léger, plus clair. J’avais pris quelques décisions finalement assez simples mais qui me donnaient le sentiment de reprendre le contrôle, parce que j’avais décidé de ne me concentrer que sur les taches qui avaient un sens … et de me débarrasser de toutes les autres … et cela me donnait une sensation de légèreté telle que je m’étais débarrassé de ma fatigue, comme cela ! J’avais redécouvert le plaisir de me retirer, de réfléchir, de décider, mais surtout, de le faire dans un cadre qui a du sens !

    La douce odeur du café me réveilla … Caroline était assise en tailleur sur le tapis, souriante. Il était 7h. J’avais finalement trouvé le sommeil, apaisé d’avoir finalement entrouvert une porte, j’étais plein d’espoir. Ce matin là, j’ai annulé toutes mes réunions et autres rdvs, je me suis enfermé dans mon bureau, et j’ai remis de l’ordre dans mes priorités, puis j’ai pris 2 engagements avec moi-même : dire non – et l’expliquer – lorsque c’est nécessaire, et faire une sieste suivie d’une période de méditation vers 13h, chaque jour ! Mon changement de comportement a été radical, ma réputation est remontée au zénith, les heurts entre vie professionnelle et privée se sont adoucis …. Mais surtout, j’ai donné un sens à mes activités !

    A l’heure où la vie se conjugue plus en rimes de 142 caractères sur tweeter qu’en profonds alexandrins, ou le superficiel tend a prendre le dessus sur le tout, que nous sommes incessamment bombardés d’informations en tous genres sans jamais avoir vraiment appris a les gérer, je pense que nous avons oublié de prendre le temps de la réflexion si nécessaire, de prendre le temps de réfléchir et d’écrire, exercice si important autant par le plaisir qu’il apporte, que par le caractère structurant qu’il apporte à une idée. Mais au-delà de tout, cela commence par la méditation ! J’aimerai tant apprendre vraiment à méditer !

  10. Genevieve 22 octobre, 2012 22 h 26 min

    Bonjour,
    Je ne laisse que très rarement des commentaires sur internet… par manque de temps (avec deux jeunes enfants qui ont de l’énergie plein le corps et une maison à entretenir). Certain diront qu’être mère au foyer peut procurer du temps pour s’accomplir, relaxer et avoir des hobbies… Je leur répondrai (en riant bien sur) qu’ils n’ont pas d’enfants!
    Ma vie est aussi frénétique qu’un travailleur, aussi enrichissante qu’un cadre ou directeur de boîte, mais aussi stressante et épuisante. Par contre les mères au foyer ne peuvent revenir chez eux pour se laisser aller!
    Je crois que la méditation serait une activité profitable pour moi… Je dit serait, car j’ai déjà essayé sans y parvenir. Par manque de technique…
    J’aimerais beaucoup faire l’expérience de la méditation et je l’espère grâce à vous.
    En passant j’aime beaucoup le site, que je viens visiter grâce aux info-lettres.
    Merci

  11. Lula 23 octobre, 2012 15 h 35 min

    J’ai toujours été pressée et perfectionniste. Il y a cinq ans j’ai commencé a faire du yoga avec une association, puis chez moi chaque jour. Ceci a contribué a m’apaiser. J’imagine la méditation un peu comme ces moments calmes, concentrés sur la respiration (et l’effort ou détente). C’est aussi une sensation de bien-être qu’on peut essayer de trouver à des moments d’inquiétude ou d’agitation, en respirant calmément. J’aimerais beaucoup faire de la méditation, trouver un peu de temps pour s’y consacrer doit vraiment valoir la peine!

  12. Ben alain 24 octobre, 2012 18 h 49 min

    La sens primordial de la vie de l’être humain sur terre est de pouvoir servir son Créateur, mais comment y parvenir véritablement car les pressions sont monnaie courante dans notre société et ceci gréent un
    déséquilibre psychologique permanent, en effet l’être humain ne sait plus jouir du calme intérieur, élément indispensable pour ceux qui veulent innover dans ce qu’ils entreprennent,
    Grace à Mona Lisa, J’ai reçu beaucoup d’enseignement sur le développement de la pensée positive, mais pour être en équilibre de manière constante je trouve plus intéressant de connaitre les techniques de la méditation,
    prière ma soutenir car avec la méditation je peux aussi influencer mon environnement de manière positive.

  13. Domtom 24 octobre, 2012 19 h 21 min

    Chaque Méditation est une formidable Aventure Intérieure !

    C’est utiliser sa bouche pour faire silence et mieux écouter sa voix intérieure.
    C’est utiliser sa vue en fermant les yeux pour mieux discerner sa petite flamme.
    C’est utiliser son corps pour ne pas bouger et mieux atteindre la paix et le calme.
    C’est utiliser son nez pour ne pas sentir mais mieux ressentir.
    C’est utiliser sa langue non pas pour avoir le gout de rien mais au contraire pour avoir le meilleur gout de tout !

    Namasté

    Un Aventurier Heureux !

  14. Dianae 29 octobre, 2012 12 h 06 min

    J’ai commencé à méditer après une psychothérapie de 3 ans (crise du milieu de vie associée à une crise conjugale) et après que mes deux enfants de 8 et 10 ans ont été diagnostiqués intellectuellement précoces (ils ont sauté une classe chacun à un an d’intervalle).
    Si la psychothérapie m’a aidée à mieux écouter mes besoins et à accepter mon passé et mes défauts, c’est la méditation qui m’a aidée à m’ouvrir aux autres et surtout à mes enfants.
    J’avais beau lire des ouvrages sur l’éducation, l’autorité etc. je n’arrivais pas à mettre en pratique ces préceptes et recettes de bon sens dès que je me trouvais confrontée à la fatigue, aux sollicitations de mes enfants et aux tensions que leur précocité (questionnements interminables, remises en cause de la parole et de l’autorité de l’adulte) entraînait dans notre vie familiale et notre vie de couple.
    Je me suis d’abord renseignée sur la méditation pour enfants et j’ai découvert l’ouvrage « calme et attentif comme une grenouille » de Sara Giraudeau, qui a introduit la pratique de la méditation dans des établissements scolaires dans d’autres pays francophones.
    C’est grâce à cette pratique avec mes enfants que je parviens progressivement à introduire des moments de réel partage dans notre famille et que j’ai commencé à m’intéresser à la méditation tout court, que je pratiquer maintenant seule en complément du Pilates (qui m’a permis de progressivement me réapproprier mon corps depuis 2 ans).
    Je regrette que cette pratique de silence enrichi de dialogue avec soi, qui nous permet d’être plus à même d’écouter le monde autour de nous, ne se soit pas davantage démocratisé dans le monde schizophrène et hyperbranché d’aujourd’hui dans lequel nous perdons quotidiennement le sens de l’essentiel, qu’il soit matériel ou pas. J’espère pouvoir continuer à faire des progrès dans la méditation et arriver par mon attitude envers mes proches et amis à leur donner l’envie de s’y mettre aussi, car partout autour de moi je vois que « chacun cherche son chat », sans parvenir à le trouver.

  15. Dianae 29 octobre, 2012 12 h 11 min

    Pardon, le livre « calme et attentif comme une grenouille  » n’est pas de Sara Girodeau mais d’Eline Snel ! Il est lu par Sara Girodeau.

  16. Grégoire 31 octobre, 2012 13 h 20 min

    @Dianae

    Vous dites : « chacun cherche son chat », sans parvenir à le trouver.

    Normal, le chat est constamment occupé à chasser les souris ;-) !

  17. Monalisa 6 novembre, 2012 12 h 43 min

    Bravo à tous pour vos commentaires et témoignages et merci pour votre participation.

    J’ai eu du mal à me décider, mais au final, voici la liste des 10 internautes qui recevront le produit :

    - Domtom
    - Frenkiel
    - Olivier Kramarz
    - Emi
    - isacouleurs
    - Lula
    - Genevieve
    - Xavier Chapuis
    - Rosie
    - Dianae

    Vos témoignages étaient tous intéressants alors j’espère que ceux qui n’ont pas été sélectionnés ne m’en voudront pas. Les autres vont être contactés très bientôt par mail par l’éditeur « Le livre de poche » pour recevoir l’ouvrage.

    Je vous souhaite une belle journée à tous.

    MonaLisa,
    @lebonheurpourlesnuls.com

Leave a Reply

Powered by WordPress