Comment devenir un optimiste contagieux

Colours 

Saviez-vous que les médecins d’humeur positive avant de poser un diagnostic se montrent 3 fois plus perspicaces que leurs confrères d’esprit neutre ? Que les vendeurs optimistes dépassent en performance leurs confrères pessimistes de 56 % ?

En effet, d’après Shawn ACHOR il s’avère que « notre cerveau se surpasse non quand il est négatif, voire neutre, mais quand il est positif ».

Dans son ouvrage Comment devenir un optimiste contagieux, l’auteur nous révèle ainsi que les gens heureux disposent d’après toutes les recherches en psychologie positive d’un « atout bonheur » dans leur vie professionnelle par rapport aux autres.

Bien sûr, chez certains la positivité est plus naturelle que chez d’autres. Mais la bonne nouvelle, c’est que la capacité à être heureux, ça se travaille.

1 – Pensez à un plaisir à venir

Pour améliorer votre productivité au travail, Shawn ACHOR vous conseille ainsi de vous faire des « injections de bonheur » en pensant au film préféré que vous allez regarder dans la soirée, en prévoyant des récompenses, en cochant une date dans le calendrier pour planifier une soirée entre amis… Bref AN-TI-CI-PEZ le plaisir de vos activités favorites.

2 – Accomplissez consciemment des actes de bonté

Je trouve que ce conseil fait un peu « catho», mais de nombreuses études empiriques prouvent qu’il réduit le stress et améliore la santé mentale. Vous pouvez l’essayer en choisissant un jour dans la semaine pour réaliser 5 actes de bonté. Mais rassurez-vous, il n’est pas nécessaire de faire des actes grandioses. (Et si vous manquez d’idées, je crois qu’un petit commentaire sympa sur mon blog ça peut compter pour 1 … Big Grin

3 – Insufflez de la positivité dans votre environnement

N’hésitez pas à mettre la photo de vos bien aimés en image de fond de votre ordinateur, à vous aérer, à limiter les émissions télé violentes et anxiogènes comme le Journal Télévisé…

4 – Faites de l’exercice

5 – Dépensez de l’argent (mais pas pour des objets)

Selon l’auteur, dépenser peut faire le bonheur, mais seulement si l’on s’en sert pour agir et non pour simplement posséder. Ainsi dépenser pour des sorties concert ou des soirées entre amis, pour offrir un jouet à sa petit sœur ou faire un don donnerait un maximum de satisfaction Et vous, dépensez-vous plus en objets ou en expériences ?

6 – Utilisez vos forces personnelles

Vous avez le moral qui flanche ? Utilisez votre don particulier, utilisez vos aptitudes, ces forces qui vous sont propres.

7 – Méditez

Comment etre un optimiste contagieux Je recommande Comment devenir un optimiste contagieux (offert gracieusement par la collection « L’esprit d’ouverture » à l’occasion de la création de leur page Facebook officielle) à mes lecteurs les plus épris de rationalisme. Très concret, il regorge d’anecdotes scientifiques étonnantes et prouve par A + B que le bonheur est accessible à tous.

Creative Commons License photo credit: Camdiluv ♥



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


20 commentaires pour “Comment devenir un optimiste contagieux”

  1. lucille 16 juin, 2012 19 h 14 min

    Moi qui suis dans le noir avec des enchainements de malheurs et de déception, j’ai bien du mal à penser positif.
    Au contraire, je suis embourbée dans le négatif et je ne trouve pas l’énergie pour m’en sortir.
    A croire que ma vie ne prévoit plus rien de bien. Il y a des moments où je souhaite mourir.
    Mais j’ai deux petites filles et je pense à elles… Et puis je tente de dialoguer via mon blog avec des gens qui font de l’artisanat comme moi.
    Mais même ça, je n’y trouve pas de bonheur…. L’univers semble bel et bien sourd à mon appel….. Et je n’en peux plus……..

    Si j’en ai l’occasion, je tenterais de trouver ce livre…. On ne sait jamais…. Tout est bon pour retrouver un peu de joie de vivre. Non?

    Belle journée à vous….

  2. Ling-en Hsia 16 juin, 2012 20 h 47 min

    Hello,

    je fais partie de ces gens toujours positifs, optimistes et heureux.
    Très certainement, ma vie a été plus facile que celle de Lucille (voir commentaire ci-dessus). Et cette paix dans ma vie m’aide beaucoup, je le sais.

    Mais malgré cela, je pense que j’ai un côté enfantin (et non puérile) qui m’aide à voir le verre à moitié plein qu’à moitié vide (ben c’est vrai, il est à moitié plein non ?!).

    Améliorer sa vie se travaille en:
    - trainant avec des gens positifs
    - en écoutant, lisant et partageant l’expérience de ceux qui ont souffert, mais qui en sont sortis
    - en éloignant de nous les choses qui ont un impact négatif sur nous
    - en ayant plus confiance en soi (
    - en trouvant une situation où on se sent aimé

    En plus de cela, je suis croyant. Et ça, ça change tout. Ma vie a un sens et je vois les choses autrement et les opportunités partout.

    Bon courage à toi Lucille et les autres !!

    Merci pour cet article !!

    :)

    Ling-en

  3. Ma revue du web #14 | Deviendra grand 24 juin, 2012 13 h 20 min

    [...] du blog Le Bonheur Pour Les Nuls, se fait décidément bien trop discrète [...]

  4. Naomie 28 juin, 2012 15 h 36 min

    Je suis tout à fait d’accord avec les conseils que vous énoncez ici. Je m’en suis rendue compte il y a peu mais c’est vrai que faire du bien autour de soi fait un bien fou en fait. On reprend confiance et ona envie d’avancer. On se sent utile surtout, ce qui n’est pas toujours évident. D’ailleurs, sans dire que j’ai été foncièrement mauvaise avant, je ne crois pas me souvenir d’une seule fois où avoir fait du bien m’ait fait me sentir mal. En fait c’est surtout la reconnaissance des gens qui fait plaisir. Parfois, les gens ne se rendent même pas compte de ce qu’on fait donc quand ils voient, c’est d’autant plus gratifiant.

  5. Mimi : jardin 28 juin, 2012 18 h 47 min

    Hey ! Je suis tombé par hasard sur votre site en effectuant des recherches sur « Comment devenir un optimiste contagieux | Le bonheur pour les nuls » et sans vous mentir votre post m’a beaucoup interessé. Allez-vous continuer à en écrire d’avantage sur un sujet pareil ? Cordialement, Mimi.

  6. inconnuy 29 juin, 2012 12 h 01 min

    Bonjour

    Je crois que j’ai toujours été pessimiste et peureux de ce que la vie nous réserve. je me méfie de tout et le moindre changement dans ma vie me déstabilise énormément. Faut dire que le fait d’être sans emploi depuis un bon moment aide beaucoup à être pessimiste. (particulièrement sur le plan de l’estime et de la confiance en soi)

    Quoiqu’il en soit, je me suis rendu compte grâce a vos articles et vos conseils que notre vie est ce que l’on décide d’en faire, il ne me reste plus maintenant qu’a m’en convaincre (je ne pense pas que ce soit chose aisé)

    Merci pour cet article

    PS: si je peux me permettre de te donner un conseil Lucille, (bien que je ne sois pas le mieux placé pour le faire), c’est de commencer à faire en sorte de te sentir utile. tu as deux merveilleuses filles et elles ont besoin de leur maman.
    c’est ce genre de pensées positives qui à force de les répéter vont donner un sens à ta vie!

    parce que je crois sincèrement que c’est quand on se sent inutile qu’on est le plus malheureux.

    Bonne journée!!

  7. sophie@traitement mérule 9 juillet, 2012 17 h 23 min

    Merci pour cet article plein de sagesse. Je suis une vraie optimiste dans l’âme, et parfois j’ai bien du mal à le rester. J’ai bien aimé tes conseils, il y en a un que je mets déjà en application dans la vie de tous les jours. Quand j’ai une contrariété, je pense au prochain bon moment que je vais passer, quel qu’il soit, un ciné, un rv avec des amis… Ça marche à tous les coups!

  8. fabrice 17 juillet, 2012 18 h 56 min

    Intéressant cet article et aussi ce livre, tiens, je vais aller voir sur Amazon!

  9. Erzulie 18 juillet, 2012 21 h 38 min

    J’aime beaucoup ton blog, il est de très bon conseils. Je ne suis pas heureuse, je ne sais pas sourire et je ne m’aime pas. Pourtant j’ai décidé de changer, il n’est jamais trop tard, j’ai décidé d’apprendre pas à pas à être heureuse et ce blog va beaucoup m’aider.

    Faire du sport, dépenser pour se faire plaisirs, les actes de solidarité … C’est tellement simple mais on n’y pense pas forcement ;)

    Bonne continuation !

  10. Kim Jones 20 septembre, 2012 3 h 41 min

    J’ai connu une période de dépression qui a duré environ 1an et demi où je trouvais également que la vie avait peu de sens, je ne me trouvais pas très utile (malgré ma profession de médecin!), je ne rencontrais pas ou peu de personne à mon gout (amicalement ou amoureusement parlant), bref je broyais du noir. bien entendu je sais à présent que tout cela venait de moi, et pas de mon environnement!
    C’est avec quelques attitudes de pensées et d’actions positives que je suis petit à petit sortie de cet état d’esprit.
    A présent, je trouve que la vie est belle et que le soleil brille. Entre temps j’ai changé de lieu de vie, rencontré plein de nouveaux amis et accessoirement un nouvel amoureux. Un projet de voyage sur 6 mois d’ici quelques semaines en perspective. Bref tout ca ne m’est pas tombé dessus, c’est en regardant effectivement la moitié pleine de mon verre que j’ai réussi à avancer.
    Et on ne me dit plus jamais « c’est dommage que vous ne souriez pas! » (phrase que j’entendais au moins une fois par semaine à l’époque, le plus souvent par de parfaits inconnus dans la rue, bref je devais vraiment tirer la gueule!).
    Bien sur moi il s’agit d’un cas où je n’etais pas réellement confronté à une épreuve de la vie (maladie, rupture, perte d’un etre cher…) donc plus facile de retrouver un état d’esprit positif. Je pense cependant que c’est une ressource que nous possédons tous et qu’il faut se forcer à appliquer même dans les coups durs, afin d’atteindre l’unique objectif ayant un intêret dans cette vie : être heureux!

  11. Monalisa 20 septembre, 2012 11 h 52 min

    Merci à tous pour vos sympathiques messages sur mon blog. J’apprécie infiniment tous vos témoignages. Je vous souhaite une très belle journée…

  12. Edwige 23 octobre, 2012 15 h 16 min

    Je crois bien que je vais acheter avec plaisir ce livre ! J’adore l’idée de devenir contagieuse et de rendre aussi les gens optimistes !
    La vie est belle les amis, nous avons une chance extraordinaire de vivre un passage sur Terre, n’essayez pas de trouver un but ou une raison de vivre, vivez tout simplement ! Ne perdez pas votre temps avec des questions existentielles, seul l’instant présent est important !
    J’espère avoir été un peu contagieuse avec ces quelques mots ! Merci pour cet article

  13. La fievre du luxe | Le bonheur pour les nuls 30 octobre, 2012 8 h 04 min

    [...] Je vous avais d’ailleurs déjà parlé de cette idée, reprise par SHAWN ACHOR dans son livre Comment devenir un optimiste contagieux. [...]

  14. Antoine 8 décembre, 2012 9 h 24 min

    Je lis votre article sur l’optimisme et je me rapelle une phrase que citait mon pere: le pessimisme est de nature, l’optimisme est de volonte. A l’epoque cela m’exasperait car j’etais plonge dans des etats depressifs et l’impression de ramer sur le sable. Au jour d’aujourd’hui apres trente ans de therapie diverses, j’ai pu m’ouvrir un peu mieux a l’optimisme a travers les principes enonces par louise hay dans ces differents ouvrages, bases sur les affirmations positives. Je la connais depuis 15 a 20 ans. Une amie m’avait alors offert le livre: transformez votre vie. Quelques annees plus tard un travail intensif avec les affirmations de ce livre m’avait permis de perdre 20 kg en 6 mois. Que j’ais repris apres car je n’ai plus utilise les affirmations. Plus recement, j’ai pris la  »decision » d’utiliser les affirmations de maniere reguliere des que je le pouvais, en allant au travail, au travail meme et a chaque instant ou je peux laisser libre cours a mes pensees. Je me suis cree des petites fiches cartonnees ou je note les affirmations du mois et je les utilise pendant un mois, puis je passe a d’autres, mais j’en conserve certaines qui me paraissent plus importantes poour moi. J’ai commence par des affirmations pour ameliorer l’estime de moi plus une sur le travail ( je travaille dans un havre de paix, je benis mon travail et le couvre d’amour. Je mets de l’amour dans chaque recoin et en echange je recois chaleur et reconfort. Je suis en paix). L’auteur du petit opus, oui je peux, conseille de l’afficher a son poste de travail de facon a l’avoir constament sous les yeux et dans ses pensees. Je l’ai utilise de facon tres intensive et au bout d’un mois mon attitude interieure et exterieure s’est modifiee et mes resultats ont ete a la hauteur. Felicitations de mes responsables malgre une faute d’innatention qui a coute cher a mon entreprise et pour la quelle le patron a passe l’eponge. Les affirmations positives sont efficaces. Ma decision en aout 2012 de les utiliser de facon consequente pour au moins un an et une etape de mon developpement personnel importante et je remercie la vie et je me remercie d’avoir fait advenir ceci dans ma vie. Bon courage a tous

  15. Monalisa 9 décembre, 2012 16 h 38 min

    Merci Antoine pour ce témoignage qui me donne envie de ressortir mes petites fiches bristol qui prenaient la poussière…

  16. Max 13 décembre, 2012 19 h 09 min

    Merci beaucoup pour cet article, il nous envie de faire des choses et de devenir optimiste :)

  17. Samuel@motivation-au-travail.com 8 janvier, 2013 12 h 05 min

    « Dépenser de l’argent mais pas pour des objets (…) s’en servir pour agir, offrir, pas pour posséder… »

    Voilà un conseil que je trouve particulièrement pertinent.
    L’Amour est la seule chose qui enrichit celui qui le donne. ;-)

    Bravo et merci pour ce conseil en particulier (et pour les autres)

    Samuel

  18. [...] et des études de psychologie positive dont je vous avais déjà parlé par l’intermédiaire de Shawn ACHOR et Tal Ben-Shahar). Pragmatique, étayé par des études, simple, dénué de tout vocabulaire psy [...]

  19. hope 11 mars, 2013 10 h 32 min

    Bonjour,

    Je suis plus que pessimiste et j’en souffre, comme si je ne suis pas convaincu de mon enfance,mon adolescence ni ma jeuneuse. je ne profite de rien dans la vie à mon age (30 ans). Je vois tout noir et je pense beaucoup à mon avenir. mon entourage essaye de m’aider mais sans sucées…. la seul chose qui m’inquiète c’est que je suis toujours souriante et heureuse devant les gens mais au fond de moi je vois tous négatif

  20. [...] Comment devenir un optimiste contagieux [...]

Leave a Reply

Powered by WordPress