Petit traité de vie intérieure

Concentrate

“La vie est insupportable, mais le pire, c’est qu’elle s’arrête !” – Woody Allen.

                                               ******************************************

C’est l’histoire d’un rabbin qui, à la sortie d’une synagogue, rend grâce à dieu. Il le remercie de l’avoir fait naitre dans le peuple élu et de lui avoir donné la foi. Il lui dit toute son adoration et toute la confiance qu’il place en Lui. Or voilà que, plongé dans ses pensées pieuses, il tombe dans un ravin. Dans sa chute, il parvient tout de même à s’accrocher à une petite branche pas très solide. Effrayé par le vide au dessous-de lui, il appelle à l’aide :

- “y’a t’il quelqu’un ? Ola !”

Seul le silence lui répond. Il crie encore et encore lorsqu’une voix profonde, venue de tout en haut, le fait taire. 

- “Mon fils, j’ai entendu ton appel. Tu peux lâcher cette branche sans crainte. Mes anges vont te porter et te déposer doucement au bas de ce précipice.”

Le rabbin regarde à nouveau le vide au-dessous de lui :

- “y’a t’il quelqu’un d’autre ?”

                                                    ******************************************

L’ironie est l’une des armes de la philosophie grecque, nous apprend Frédéric LENOIR dans son Petit traité de vie intérieure, ouvrage d’où est tirée l’histoire ci-dessus.

Ainsi, Diogène de Sinope (qui vivait dans un tonneau) parcourait Athènes en plein jour avec un lanterne.

“- Je cherche un homme”, répondait-il à ceux qui lui en demandaient la raison.

Il n’hésitait pas à mendier auprès des statues “pour s’habituer au refus”.

Fait prisonnier par des pirates, il répondit au marchand d’esclaves qui lui demandait ce qu’il savait faire :

“- Je sais gouverner les hommes. Vends-moi à quelqu’un qui cherche un maitre !”

Cependant, hormis  Montaigne, Spinoza et surtout Nietzsche, l’humour n’a pas été le fort des philosophes. La pensée chrétienne en est également singulièrement dépourvue.

Et pourtant nous apprends Frédéric LENOIR, l’humour permet une prise de distance lucide avec le réel, il peut créer un lien d’humanité entre des inconnus, il déjoue le tragique.

petit traité de vie intérieure

 

Petit traité de vie intérieure est le fruit de la réflexion personnelle d’un philosophe. L’auteur s’est nourri de la pensée des sages de l’humanité qui l’ont marqué : Bouddha, Confucius, Socrate, Aristote, Jésus, Epictète, Montaigne, Spinoza,…J’ai trouvé l’ouvrage très accessible, concret et pratique. Il nous rappelle que si exister est un fait, vivre est un art.

PaternitéPartage selon les Conditions Initiales photo credit by RelaxingMusic



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


11 commentaires pour “Petit traité de vie intérieure”

  1. www.fuzz.fr 9 octobre, 2011 23 h 03 min

    Petit traité de vie intérieure…

    “La vie est insupportable, mais le pire, c’est qu’elle s’arrête !” – Woody Allen….

  2. flavia 10 octobre, 2011 9 h 52 min

    Merci pour le commentaire sur ce livre,que je pense acheter et ainsi remplir ma bibliothèque qui déborde)lol..bonne journée

  3. Javier - estime de soi 18 octobre, 2011 13 h 28 min

    Le libre semble très intéressant. La philosophie de la vie et de façon poétique. Je vais jeter un coup d’oiel. Merci beaucoup.

  4. corinne 19 octobre, 2011 12 h 51 min

    Bonjour Monalisa
    Une Jolie métaphore sur la foi.
    J’adore.
    Mais de qui est « Si exister est un fait, vivre est un art »
    je le garde à l’esprit lorsque j’ai tendance à glisser doucement vers une vie par défaut
    Merci
    Corinne

  5. marina 20 novembre, 2011 12 h 55 min

    Bonjour, merci d’avoir partagé la découverte de cet ouvrage de Frédérique Lenoir que je vais m’empresser de me procurer.J’ai lu récemment un très beau roman de lui intitulé « l’Oracle della Luna » dans lequel j’avais été interpelée par cette phrase « Exister est un fait, vivre est un art », parole de sagesse que j’avais noté dans mon petit carnet aux trésors. Je suis heureuse de constater que je ne suis pas la seule à avoir été séduite ;-).Je vous souhaite une excellente journée comblée de petits ou de grands moments artistiques ;-)

  6. Patricia 20 novembre, 2011 18 h 53 min

    J’ai hâte de découvrir l’art de vivre selon Frédéric Lenoir, que je ne connais pas encore comme auteur. (mais ça ne saurait tarder, grace à toi).
    Je découvre ton blog avec grand plaisir.

  7. Gina 26 novembre, 2011 14 h 01 min

    Bonjour, j’arrive ici, ravie, via le blog de Flavia. Je note immédiatement ce livre de F. Lenoir que je ne connais pas encore. La saison lecture et blog commence avec la grisaille. Je repars faire un tour chez vous. cordialement. gina

  8. corinne 29 novembre, 2011 19 h 10 min

    Bonjour Monalisa,
    Je ne l’ai pas encore lu mais ça donne envie.
    En revanche l’histoire du rabbin est superbe et si juste.
    Parfois nous demandons, nous demandons et lorsqu’un signe parait nous faisons fi. Peut être n’est ce pas vraiment se que nous voulons alors !
    Un grand merci pour ton blog
    Corinne

  9. Samuel 10 décembre, 2011 12 h 26 min

    Bonjour Mona Lisa,

    Ce livre est chez moi, et fait partie de mes projets de lecture. C’est le prochain en fait, je suis en train de lire « Le pouvoir du moment présent » (Eckart Tollé).

    « L’ironie est l’une des armes de la philosophie grecque, d’après Frédéric LENOIR ».

    Oui, je veux bien croire que c’est une arme !

    Quelle est la différence entre l’humour et l’ironie ?
    L’humour fait rire tout le monde…
    Avec l’ironie, il y en a toujours un qui ne rigole pas !

    Bravo pour ce blog … qui ne manque pas d’humour (jusqu’à son nom « le bonheur pour les nulls » que j’aime beaucoup).

    Samuel

  10. Moment Présent 25 janvier, 2012 22 h 00 min

    Trés bon livre en effet !

  11. [...] Petit traité de vie intérieure [...]

Leave a Reply

Powered by WordPress