L’homme qui voulait être heureux

the mirror

Imaginez…

Vous êtes en vacances à Bali, et vous décidez, sans raison particulière, de consulter un vieux guérisseur local.

Le diagnostic tombe : vous êtes en bonne santé… mais vous n’êtes pas heureux !

Un médecin français vous laisserait vous dépatouiller avec vos états d’âme. Mais le vieil homme, lui, décide de vous aider à partir à la découverte de vous-même…

                                                                    ***

C’est ainsi que débute l’histoire du narrateur du roman à succès de Laurent Gounelle. Et son guide va l’amener à analyser ses croyances et leur influence sur sa vie.

Nous avons tous beaucoup de croyances :  sur notre physique (je suis beau / je suis pas beau), sur l’intelligence de nos enfants, sur nos capacités, sur notre rôle dans la société, sur notre bonne ou mauvaise étoile dans la vie…

Les êtres humains en général sont très attachés à ce qu’ils croient. A la vérité, ils préfèrent souvent un monde en apparence équilibré bâti autour de leurs perceptions et leurs croyances. L’impression de cohérence qui se dégage est même rassurante.

Mais l’auteur démontre très simplement comment chacun se créé une réalité propre qui n’est en fait que le fruit de ses croyances. Or certaines peuvent être très limitantes.

D’autres ont des effets vraiment étonnants. Ainsi, un placebo présenté comme de la chimiothérapie a été administré à des malades. 33% d’entre eux ont perdu complètement leurs cheveux !

                                                                   ***

Le guérisseur balinais va aussi pousser le narrateur à affronter sa peur du rejet. Puis à oser rêver d’une vie idéale… pour réussir à vivre ses rêves.

Il met cependant en garde son “patient” :  il ne faut pas confier ses projets aux personnes dont vous sentez qu’elles pourraient vous décourager. En effet, certains d’après lui se sentent mieux quand  vous allez mal et font donc tout pour que vous n’alliez pas mieux !

D’autres encore détesteraient vous voir réaliser vos rêves car ils manquent de courage pour réaliser les leurs.

Enfin certaines personnes se sentent valorisés par vos difficultés car cela leur donne l’occasion de vous aider.

Le mieux est alors de s’éloigner de toutes ces personnes pour ne pas rejoindre les millions de gens qui n’ont pas la vie qu’ils désirent. Et d’avoir au contraire dans votre entourage 1 ou 2 personnes qui croient en vous.

                                                                       ***

Car une vie réussie c’est une vie que l’on mène conformément à ses souhaits, en agissant en accord avec ses valeurs et en donnant le meilleur de soi-même dans ce que l’on fait. Un bon test pour savoir si vous y êtes, c’est d’imaginer que vous allez mourir ce soir. Demandez-vous alors ce que vous auriez conservé de vos actions de la semaine dernière. 20 % ? 50 % ?

Si vous gardez 70% de ce que vous avez fait, c’est que vos actions sont en harmonie avec qui vous êtes, nous dit le guérisseur balinais. Car l’important, c’est le sens que vous donnez à vos actes.

Et vous, vous conserveriez quoi ?

                                                                         ***

L’homme qui voulait être heureux est une fiction que vous pourriez même glisser dans votre sac de plage cet été :  Il se lit très rapidement.

L’histoire est loin d’être aussi captivante que l’haletant thriller spirituel La prophétie des Andes. Mais son contenu est plus pragmatique, simple et rempli de bon sens.

 

Il est disponible également en Audio livre 1 CD MP3.

 

l'homme qui voulait être heureux - Laurent Gounelle

Creative Commons License photo credit: MagdaMontemor



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


16 commentaires pour “L’homme qui voulait être heureux”

  1. Picasso 13 juin, 2011 20 h 55 min

    Pourquoi ne pas mettre un lien affilié Amazon vers la version poche du livre… c’est 10 € d’économisé.

  2. www.fuzz.fr 14 juin, 2011 10 h 54 min

    L’homme qui voulait être heureux | Le bonheur pour les nuls…

    Imaginez… Vous êtes en vacances à Bali, et vous décidez, sans raison particulière, de consulter un vieux guérisseur local. Le diagnostic tombe : vous êtes en bonne santé… mais vous n’êtes pas heureux ! Un médecin français vous laisserait vous dépatouil…

  3. Brice 15 juin, 2011 11 h 16 min

    Merci pour cette synthèse. Je n’ai pas lu ce livre car je pensais que le thème abordé avait été 100 fois repris et remastérisé dans d’autres ouvrages.

    Peut-être me suis je fié trop vite à mes croyances ?

    Pensez vous que ce livre soit complémentaire ou indispensable par rapport à d’autres ouvrages que vous auriez déjà lu?

    Merci

    A bientôt.

  4. Monalisa 15 juin, 2011 12 h 21 min

    @Brice : bonjour Brice !

    En ce qui me concerne, ce livre n’est pas resté sur ma table de chevet.
    Toutefois, il offre un rappel intéressant. Car le plus dur finalement n’est pas de savoir ce qu’il faut faire, mais bien de le faire..

    Et puis bien sûr ce livre parlera à certains lecteurs plus qu’à d’autres…

    A bientôt.

  5. [...] http://www.lebonheurpourlesnuls.com : Un article qui m’a fait aller chercher mes enfants plus tôt à l’école aujourd’hui. La question qui me fait réagir à chaque fois que j’y pense : Si je devais mourir demain. Est-ce que je serais content de la journée que je viens de passer ? Question à se poser plus souvent car au final 1 journée + 1 journée + 1 journée… Ca nous fait une vie  C’est par ici. [...]

  6. [...] poser plus souvent car au final 1 journée + 1 journée + 1 journée… Ca nous fait une vie C’est par ici. Et comme je traînais par là, sur http://www.candix.fr, petit billet d’un invité amoureux de la [...]

  7. Brice 28 juin, 2011 15 h 37 min

    @Monalisa: Re bonjour!

    Je pense que je vais le lire dans ce cas. Il est vrai que certains rappels sont intéressants.

    Merci à bientôt.

  8. sam@stars-en-photos.com 5 juillet, 2011 17 h 49 min

    Intéressant ce livre et pour répondre à la question à la fin de l’article :
    Et vous, vous conserveriez quoi ?
    Je n’en conserverais sûrement pas 70% car certains actions étaient fastidieuses mais nécessaires.
    Si je devais mourir ce soir je ferais que m’amuser mais… comme ce n’est pas le cas il faut bien que je planifie un minimum le fait de pouvoir faire ce que je veux, bientôt et malheureusement ça ne se fait pas en un claquement de doigt ;)

  9. flavia 18 juillet, 2011 9 h 14 min

    Coucou, allez hop un livre de plus a acheter. Quelqu’en soit l’auteur,il est toujours intéressant a lire,merci,merci.

  10. Mik d'Exploser-Ses-Limites 29 juillet, 2011 22 h 46 min

    Hello !

    J’affirme que cet excellent livre, je l’ai lu
    il y a quelques mois et revendu depuis pour
    désencombrer ma bibliothèque. Il est écrit
    sous forme de roman, simple, clair et très motivant.

    On n’a souvent des croyances limitantes en nous
    qui agissent comme des freins / blocages et qui nous
    empêches d’avancer dans la direction que nous
    souhaitons. Il est primordiale de briser ses croyances.
    Plus façile à dire qu’à faire pour la plupart
    des personnes.

    Mais dès que les barrières mentales sautent,
    on a tous un potentiel illimité et c’est à ce moment là
    que l’on remarque que l’on sous exploite le nôtre.

    Brisons les chaînes qui nous retiennent et explosons
    nos limites pour atteindre nos objectifs.

    Ca a était pour moi un « pure bonheur » de parcourir
    ton blog qui donne de très bonne référence en terme de livre
    à lire et découvrir ta sagesse de vie.

    Bonne continuation

    Mik

  11. Monalisa 1 août, 2011 22 h 39 min

    @Mik : merci pour le commentaire. C’est un bon résumé du livre !

  12. flavia 22 août, 2011 13 h 45 min

    Coucou,un livre que j’ai lue a 2 reprises tellement il est bien et comme j’ai aimée,d’ailleurs,je voulais faire un article sur ce livre tellement je le conseille,car nous sommes tous concernés par ce roman initiatique

  13. David 31 août, 2011 21 h 36 min

    Si bien, que je l’avais offert à mes petits enfants.
    Je trouve la version audio quand même plus difficile.

  14. Gina 26 novembre, 2011 14 h 22 min

    Mon pourcentage me satisfait, mais étant à la retraite, j’ai moins de mérite, il est plus facile d’agir tranquillement et en ayant le temps de penser avant d’agir. quoique… pas toujours.

  15. Flo 22 janvier, 2012 18 h 25 min

    Bonjour,

    En faisant des recherches sur l’auteur de ce livre je suis tombée sur ce blog. Bref, j’ai lu ce livre et en ce qui me concerne je l’ai trouvé juste génial, j’avais l’impression que l’auteur l’avait écrit pour moi.

    Je le conseille vraiment, en ce qui me concerne il trainait dans mon sac depuis plusieurs mois et une fois que j’ai commencé, je l’ai lu en deux jours.

    L’auteur ne nous prend pas la tete avec des théories fumeuses peu claires: là le message est simple et limpide et du coup ça donne envie de mettre en pratique et en plus CA MARCHE!! Bref, il vous faut ce livre.

  16. erwan.b 26 novembre, 2012 16 h 45 min

    en ce qui me concerne tout ce qui touche Bali me touche, c’est donc effectivement pour moi un livre à lire, et peut être aussi une idée cadeau avec le noel qui approche :-), les dukun indonésiens.

Leave a Reply

Powered by WordPress