Imparfaits, libres et heureux

Lost at sea

 

A force de récupérer en psychothérapie des cadres ex-battants sévèrement déprimés, à force de les voir abîmer leur santé, de les voir passer à côté de leur vie de famille, avoir recours à l’alcool, aux somnifères, et finalement sombrer dans de graves dépressions, j’en suis venu à détester ce stupide mot “challenge”. Il représente à mes yeux toute l’idéologie malsaine des années 1980 et 1990, avec ses winners et ses losers, et son culte imbécile de la personne pour la performance… Christophe André.

Ce qui m’étonne dans l’ouvrage Imparfaits, libres et heureux : Pratiques de l’estime de soi dont est tirée la citation ci-dessus, c’est la relative simplicité des thérapies que l’auteur décrit pour ses patients. Des exercices dont on pourrait tous bénéficier .

Vous êtes hypersensible au regard des autres ? Christophe André vous emmène dans le métro et vous demande d’annoncer à haute fois le nom de chaque station.

Vous êtes un perfectionniste impénitent ? Voici vos exercices :

- arrivez volontairement en retard au cinéma,

- accomplissez une tâche domestique à moitié,

- invitez vos amis sans préparer le repas (décongelez quelque chose ou faites un plat de pâtes),

- recevez vos amis lorsque l’appartement est en désordre complet.

Vous avez du mal à dire non ? Votre mission, si vous l’acceptez, est de vous rendre chez un vendeur de cuisines, de vous laisser proposer un ensemble de meubles, puis de partir sans rien acheter.

Vous êtes complexé par votre manque de culture ? A la prochaine occasion au milieu de gens cultivés dites “Je ne connais rien à ce sujet. Pourriez-vous m’en parler ?”

Evitez à tous prix de “faire semblant”. Car la stratégie du “faire semblant” vous rend moins à l’aise, moins performant (d’après des études !) et alimente à terme un sentiment d’imposture.

Et puis, il y a ces exercices, applicables à tout le monde :

- apprendre à ne rien faire (une des activités les moins pratiquées !),

- apprendre à ne faire qu’une chose à la fois : conduire (sans écouter la radio), téléphoner (sans lire son courrier en même temps), manger (sans regarder la télé), marcher (et ne faire rien d’autre), regarder ces nuages (et ne faire rien d’autre), écouter cet oiseau (et ne faire rien d’autre)…etc.

Car au final :

Le meilleur des objectifs que l’on puisse se donner en matière d’estime de soi, c’est celui du développement personnel, à savoir prendre toute expérience de vie comme une occasion d’apprentissage. Christophe André.

 

Imparfaits, libres et heureux. Christophe André. Si je ne retiens qu’une idée de ce livre, ce sera celle-là : il faut connaître et accepter ses limites, qu’elles qu’elles soient. C’est une étape incontournable pour pouvoir éventuellement les repousser.
  
Imparfaits, libres et heureux : Pratiques de l’estime de soi a reçu le prix Psychologies magazine 2006.

Creative Commons License photo credit: HikingArtist.com



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


5 commentaires pour “Imparfaits, libres et heureux”

  1. Brice 31 mai, 2011 0 h 54 min

    Si il y a bien une chose que j’ai adoré dans ce livre c’est un des derniers paragraphes « Méditation et présence à l’instant ». Il met bien l’accent sur le lien qu’il y a à ne faire qu’une chose à la fois comme tu dis et l’estime de soi.

    L’autre facette intéressante de cet ouvrage c’est l’approche de l’estime de soi suivant différentes personnalités (du trop gentil au narcissique). C’est ce qui pour moi le fait sortir du lot. Tiens, moi aussi je vais partager une des mes phrases préférées: « Si vous pensez trop à vous c’est que vous y pensez mal ».

    En tout cas merci pour cet article!

    A bientôt.

  2. Argancel 1 juin, 2011 15 h 39 min

    Oui c’est un très bon livre… que je n’ai pas terminé ! En bon imparfait que je suis :)

  3. fabrice 3 juin, 2011 6 h 40 min

    Même avis, très bon livre!

  4. Influence Sociale .com présente... 3 juillet, 2011 16 h 12 min

    [...] II) Le bonheur pour les nuls: Alors que la mode est au développement personnel, voici un blog qui fait DU BIEN. En effet, le bonheur existe peut-être et il est plus facilement atteignable que vous pouvez l’imaginer. Découvrez l’article: Imparfaits, libres, et heureux. [...]

  5. Marc Lang 22 mai, 2013 18 h 03 min

    Merci pour cet article qui me fait découvrir ce livre ! Je vais le commander en ligne immédiatement, ça a l’air extrêmement positif, j’en ai probablement besoin ;) !!

Leave a Reply

Powered by WordPress