Le bonheur dans l’activité

homework.
Creative Commons License photo credit: apdk

Pensez-vous que le bonheur se mérite par l’effort et la souffrance ?

Si c’est le cas, vous avez probablement été marqué par la production Holywoodienne ou vos cours de catéchisme.

Il est vrai cependant que cette idée peut aider à tenir : “encore 2 heures, puis c’est le week-end !”, “après 2 ans à en baver, j’aurai enfin un bon poste”, “après une vie de lutte, de sacrifices et  de souffrance, j’aurais mérité plus qu’un autre ma place au paradis”.

Pourtant, d’après Mihaly Csikszentmihalyi ( Vivre – La psychologie du bonheur ) , le bonheur se trouve dans l’activité elle-même. Mieux, il se résume à une équation mathématique :

Exprimer son plein potentiel + réaliser sa vision = le “bonheur dynamique”

Le “bonheur dynamique” est en fait la somme de tous ces moments de bonheur qu’il nous appartient de démultiplier. Et effet, en étant  totalement concentré sur un sujet prenant, on connaît alors un état de plénitude : c’est l’état d’ « expérience optimale », ou « flow ».

Si vous faites partie des personnalités « autotéliques » (qui trouvent la joie dans l’action pour l’action et non pas dans le résultat), alors vous êtes plus apte que d’autres à connaître cette expérience optimale.

Ainsi, à la différence du plaisir qui est instantané, l’expérience du bonheur inclue un dépassement de soi. Exprimer son plein potentiel dans une activité implique alors:

  1. Des buts clairs avec un feedback immédiat si possible
  2. Le défi dans un équilibre entre le niveau de difficulté et ses compétences
  3. Une concentration, une capacité à être dans le moment présent
  4. La sensation d’exercer un contrôle
  5. Un oubli de soi
  6. Une déformation du temps : le temps passe “très vite” ou au contraire “au ralenti”.
  7. Une expérience auto-satisfaisante

Si cette “équation du bonheur” semble particulièrement applicable pour améliorer son bonheur au niveau professionnel, elle peut également s’appliquer aux autres domaines.

Ainsi, s’investir pour mieux connaitre sa famille et communiquer ses objectifs peut améliorer considérablement sa vie familiale. Définir et  communiquer des buts clairs en tant que famille était d’ailleurs la leçon n° 1 (sur 3) du manuel Comment être une mère efficace.

Par ailleurs, pour être plus heureux dans ses loisirs, il convient alors de savoir équilibrer les loisirs “passifs” (télévision, sieste, jeux de hasard, bronzing sur la plage) et les loisirs “actifs” (pratique d’un sport, apprentissage d’un instrument de musique).

 

vivre

Si pour certains “le bonheur est dans le pré”, pour Mihaly Csikszentmihalyi, il se situe clairement dans l’activité. Et surtout, il se trouve à portée de la main pour chacun d’entre nous. 

Mais alors, qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


5 commentaires pour “Le bonheur dans l’activité”

  1. www.fuzz.fr 14 mars, 2011 11 h 11 min

    Le bonheur dans l’activité…

    Pensez-vous que le bonheur se mérite par l’effort et la souffrance ? Si c’est le cas, vous avez probablement été marqué par la production Holywoodienne ou vos cours de catéchisme. Il est vrai cependant que cette idée peut aider à tenir : “encore 2 heur…

  2. [...] et d’émerveillement, d’un sentiment de liberté et de maitrise, d’amusement et de rires, d’oubli de soi dans un travail passionnant,  de reconnaissance envers la vie, de moments d’extase et de [...]

  3. Catia95 19 mars, 2011 10 h 37 min

    Oui en effet qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? :)
    Je suis d’accord le bonheur est dans l’action plus que dans le résultat final.Quand on se fixe des objectifs ce sont les expériences que l’on trouve sur son chemin qui sont enrichissantes, l’atteinte de l’objectif apporte en fin de compte qu’un plaisir fugace.
    Mais ce qu’on aura appris sur la route nous aura fait évoluer et aura des bienfaits durables.
    Ce livre a l’air très intéressant.

  4. Monalisa 21 mars, 2011 12 h 01 min

    @Catia95 : félicitations Catia, tu sembles douée d’une personnalité « autotélique ». Serais-tu une surdouée du bonheur ?

  5. Abel 27 mars, 2011 22 h 04 min

    en effet je pense que le bonheur réside dans l’effort qu’on déploie pour atteindre le bonheur et des qu’on y arrive on le ressent plus c’est pour cela on se lance dans la requete d’un autre objet de bonheur auquel on consacre d’autres efforts

    merci pour l’article

Leave a Reply

Powered by WordPress