Comment développer son intuition en 6 clés

Nous possédons tous une intuition que nous utilisons trop peu souvent. Or cette petite voix n’est pas réservée qu’à Patrick Jane de la série “Le mentaliste”. D’ailleurs, dans une enquête menée auprès de 83 Prix Nobel en sciences et médecine, 72 ont cité l’intuition parmi les facteurs de leur succès (1).

Avez-vous déjà eu des rêves prémonitoires ? Avez-vous déjà pensé à une ancienne connaissance avant que subitement  celle-ci ne vous donne des nouvelles  ? Emettez-vous souvent des jugements rapides et justes sur des inconnus ?mírame - look at me

En développant cette compétence, vous pouvez devenir plus efficace, créatifs et détendus dans votre vie quotidienne. Voici 5 clés pour vous aider à vous déverrouiller cette compétence :

1 – Commencez à l’utiliser dès maintenant

On ne devient bon en mathématiques qu’en pratiquant des exercices arithmétiques, en résolvant des séries, en dessinant des courbes trigonométriques encore et encore… De la même façon, plus vous utiliserez votre intuition, plus celle-ci sera claire. Questionnez dès maintenant votre intuition.

Ce qui m’a donné l’idée d’écrire cet article, c’est que j’ai perdu mes clés de voiture il y a quelques jours. Elles sont probablement à la maison, mais j’ai eu beau chercher partout, essayer de me rappeler les circonstances de leur dernière utilisation… rien. J’ai donc décidé de faire appel à mon intuition pour les retrouver. Ou sont donc mes clés ?

2 – N’attendez pas la réponse tout de suite

N’attendez-pas d’avoir une réponse immédiate à votre question. A la minute ou j’écris cet article, je n’ai pas encore retrouvé mes clés. Mais ça marche comme pour les noms d’acteurs. Vous savez, vous avez déjà vu cet acteur, et vous connaissez son nom, mais… comment s’appelle –t’il déjà ?

Vous pouvez vous énerver pendant une heure et vous faire un nœud au cerveau sans retrouver ce fichu nom. Et c’est parfois plusieurs heures après, alors que vous êtes passés complètement à autre chose qu’il vous arrivera comme par email.

Il m’est arrivé d’attendre une semaine avant d’obtenir une réponse à une question importante me concernant. En fonction des gens, la réponse peut venir sous la forme d’une image, d’un son intérieur, d’une connaissance, d’une impulsion d’aller à un endroit ou d’un rêve.

Si la réponse ne vient pas tout de suite, réessayez.  Plus votre désir d’avoir la réponse sera fort, plus vous aurez de chance de l’obtenir.

3 – Entrainez-vous à prendre des décisions mineures à l’instinct

Donnez-vous quelques secondes pour décider comment vous habiller, quoi manger, quel film regarder : votre premier choix est souvent le meilleur. Quand vous aurez pris confiance en votre intuition, vous pourrez vous y fier pour les décisions plus importantes.

4 – Notez vos premières impressions

Chaque fois que vous rencontrez quelqu’un, notez mentalement vos première impressions. Au fur et à mesure de la relation, vous pourrez valider vos première impressions et améliorer vos diagnostics.

L’idée ici est de savoir séparer le bon grain de l’ivraie. De bien faire la distinction entre la voix de l’intuition et celle des préjugés et idées reçues. D’aller au-delà des apparences et des associations basiques (beauté physique + minceur + vêtements design = belle personne ou candidat performant et de valeur).

5 – Méditez

Pour laisser de la place à votre intuition, il est important d’avoir l’esprit calme, serein, et débarrassé des balivernes mentales qui nous polluent trop souvent le cerveau. Pour cela, vous pouvez rejoindre une classe de yoga, de sophrologie ou bien méditer chez vous en vous concentrant sur votre respiration.

Si vraiment ce n’est pas votre tasse de thé, ne laissez pas tomber pour autant. J’ai eu une réponse intuitive importante alors que je n’avais jamais fait de méditation et que j’étais totalement déprimée.

6 – Laissez votre subconscient trouver la solution du problème

Si vous avez une problème difficile à résoudre et que vous n’arrivez pas à avancer, faites autre chose de totalement différent. Passez à un autre travail moins difficile, rentrez chez vous passer une bonne soirée et laissez la nuit vous inconscient vous apporter la solution. Le lendemain matin, la solution sera la plupart du temps devant vos yeux.

En tant qu’informaticienne, j’ai résolu un grand nombre de bugs difficiles avec cette méthode. J’ai ainsi compris depuis des années que mon intuition était beaucoup plus puissante que mon cerveau. Parfois même, les corrections que je trouvais fonctionnaient sans que je comprenne vraiment pourquoi !

 

Désormais, pour prendre une décision importante (changement de travail, achat de maison ou autres), j’attends toujours que le résultat de ma réflexion et la réponse de mon intuition concordent. Et vous, vous fiez-vous à votre intuition ?

(1) source : “Ca m’intéresse”, n° 365 d’Octobre 2010

Technorati Tags: , , ,


Creative Commons License photo credit: ruurmo



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


13 commentaires pour “Comment développer son intuition en 6 clés”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso and Lebonheurpourlesnuls, Mohamed Semeunacte. Mohamed Semeunacte said: Comment développer son intuition en 5 clés http://bit.ly/hI2rzs @LeBonheurPrLesNuls [...]

  2. www.fuzz.fr 27 novembre, 2010 1 h 03 min

    Comment développer son intuition en 6 clés…

    Dans une enquête menée auprès de 83 Prix Nobel en sciences et médecine, 72 ont cité l’intuition parmi les facteurs de leur succès….

  3. Fabrice 27 novembre, 2010 12 h 13 min

    Je suis d’accord avec l’importance de l’intuition. Seulement, cela peut parfois être difficile de la distinguer d’une autre petite voie négative, qui par peur ou manque de confiance peut faire son apparition face à certains choix, tu vois ce que je veux dire?

  4. Sophie | Esprit de Succès 27 novembre, 2010 22 h 14 min

    J’ai totalement confiance en mon intuition. Je suis beaucoup plus « cerveau droit » que « cerveau gauche ». La difficulté,c’est que parfois, en cas de stress par exemple, il peut être difficile d’entendre son intuition. On se laisse interférer par le raisonnement, la petite voix insidieuse dont parle Fabrice, et là, ça se complique…
    Pour faire écho à l’étude que tu cites, j’ai envie de conseiller la lecture du livre « La force de l’intuition » de Malcolm Gladwell. Il y montre, études à l’appui, que l’intuition, bien employée, peut être meilleure conseillère que la réflexion. Très intéressant !

  5. Monalisa 28 novembre, 2010 17 h 56 min

    @Fabrice : c’est vrai Fabrice, il ne faut pas confondre la voix de l’intuition avec celle de la peur (souvent beaucoup plus forte).

    @Sophie : merci pour la référence que je ne connaissais pas.

  6. commerce équitable 17 décembre, 2010 23 h 12 min

    Je suis très heureux d’être tombé sur ce post, moi même faisant confiance aveugle à mon intuition !
    Avons nous des « études officielles » traitant de ce sujet ?

  7. Moh 15 janvier, 2012 21 h 28 min

    je pence que dans la deuxième attache il ne s’agit pas d’intuition mais plutôt d’un trou de mémoire (je crois que ça n’a rien avoir avec l’intuition)

  8. jerome 7 avril, 2012 18 h 15 min

    Avant de s’endormir , faite de la méditation et des exercices de respiration et posez une question et endormez vous et une réponse se fera dans un rêve

  9. Didier Pénissard 11 mai, 2012 21 h 11 min

    Excellent article !
    Je m’associe aux conseils éclairés de l’auteur.

    L’intuition a été en réalité très étudiée
    par quelques chercheurs en psilogie (ex parapsychologie).
    Il semble d’après des études menées par
    les professeurs tard, Putthof, Ryzl que nos
    intuitions fonctionnent en permanence.

    Le tout est d’éviter que nos pensées, nos
    doutes, nos questionnements filtrent ces
    « perles » venues des abysses de notre esprit.

    Didier Pénissard

  10. Samuel@motivation-au-travail 20 mai, 2012 20 h 00 min

    Bonjour,

    Merci pour ces 6 clés qui me semblent très pertinentes.
    La clé numéro 6 notamment est formidable, je l’utilise souvent.
    Ecrire la question le soir avant de se coucher peut être un plus. C’est en tout cas comme cela que je la pratique.

    J’en propose une 7ème :
    - qui est géniale pour développer l’intuition
    - et qui est utilisée pour cela depuis des siècles…

    Les contes !

    Les contes s’adressent clairement à notre partie intuitive et font des merveilles quand on les laisse entrer dans notre vie.

    Je me permet de glisser un lien vers mon dernier article qui parle justement de ça.
    http://www.motivation-au-travail.com/motivation/rendez-vous-conte-ou-cherchez-vous-les-cles-du-changement

    Bravo pour ce blog et son titre que j’adore (mais là je me répète).

    Cordialement.

    Samuel

  11. Raph 15 janvier, 2013 8 h 51 min

    Toujours, et elle ne m’a jamais trompé encore!

  12. OHOUNFODJI 17 janvier, 2013 15 h 08 min

    Je suis d’accord avec l’importance de l’intuition. Seulement, cela peut parfois être difficile de la distinguer d’une autre petite voie négative, qui par peur ou manque de confiance peut faire son apparition face à certains choix…comment faire dans ce cas?
    Gregoire

  13. Justin Muaka ndombe 1 juillet, 2013 23 h 19 min

    Je suis vraiment ravi de lire cet article. Il est vraiment édifiant.

Leave a Reply

Powered by WordPress