7 façons simples de dire “Non”

Photography Shy!

Avez-vous du mal à dire "Non" ? Essayez-vous toujours d’être agréable aux autres à vos dépens ?

Et bien, vous n’êtes pas le seul. Dans le passé, je n’étais pas douée pour dire "Non", parce que je ne voulais pas blesser.

Par exemple, chaque fois que j’obtenais des demandes d’aide, j’y prêtais attention bien que j’aie du travail important à faire. Parfois les requêtes me demandaient  2 à 3 heures ou même plus. À la fin de la journée, je renonçais à aller dormir pour rattraper mon retard sur mon travail. Le problème de ne pas savoir dire "Non" s’est étendu  à mes clients, collègues et même aux commerciaux.

Après quelque temps, j’ai réalisé que toutes ces fois à ne pas savoir dire  "Non" (quand j’aurais dû) ne m’aidaient pas du tout. Je dépensais presque plus de temps et d’énergie pour d’autres que pour moi. J’ai lentement réalisé que si je voulais du temps pour moi, j’avais besoin d’apprendre à dire "Non".

Pourquoi Nous Avons beaucoup de mal à Dire "Non"

Ci-dessous, les raisons communes pourquoi les gens ont beaucoup de mal à dire non :

  1. Vous voulez aider. Vous êtes une âme gentille au cœur tendre. Vous ne voulez pas rejeter  la personne et vous voulez aider tant que possible, même si ça peut dévorer votre temps.
  2. La peur d’être grossier. J’ai été élevé avec le concept que dire "Non", particulièrement aux gens plus âgés, est grossier. Cette pensée est commune dans la culture asiatique, où sauver la face est important. Sauver la face signifie ne pas faire en sorte que les gens se sentent mal.
  3. Le désir d’être agréable. Vous ne voulez pas vous aliéner le groupe parce que vous n’êtes pas d’accord. Donc vous confirmez les demandes des autres.
  4. La crainte du conflit. Vous avez peur que la personne puisse être fâchée si vous la rejetez.
  5. La crainte de perdre des opportunités. Vous êtes peut-être inquiets que dire non signifie vous fermer des portes.
  6. Ne pas brûler les ponts. Certains prennent le non comme un signe de rejet et terminent la relation.

Cependant tous ces points sont des croyances fausses. En fin de compte, c’est plutôt la façon de dire non qui a de l’importance. Après tout, vous avez vos priorités et vos besoins, comme tout le monde. Dire non, c’est respecter et donner de la valeur à votre temps et votre espace.

7 façons simples de dire non

1. Je ne peux pas m’engager à le faire car j’ai d’autres priorités en ce moment

Si vous êtes trop occupé pour vous engager, ça laisse la personne savoir que votre coupe est pleine en ce moment. Si ça peut servir, vous pouvez parler de votre travail actuel afin que la personne puisse comprendre.

2. Ce n’est pas le bon moment car je suis au milieu d’une tâche. On se recontacte dans X temps ?

3. J’aimerais le faire, mais…

C’est encourageant car ça laisse la personne savoir que vous aimez l’idée (bien sûr, ne le dites que si vous le pensez).

4. Laisse-moi y penser d’abord, et je reviens vers toi

Ca ressemble plus à un “peut-être” qu’à un sec “non”. Si vous êtes intéressé mais ne voulez pas dire “oui” maintenant, utilisez-le. Précisez une date ou un créneau (par exemple dans 1 ou 2 semaines) pour donner une réponse. Si vous n’êtes pas intéressé, utilisez plutôt les méthodes #5, #6 ou #7 qui sont définitives.

5. Ca ne correspond pas à mes besoins à l’heure actuelle, mais je le garde en tête

En disant que vous le gardez en tête, ça signale que vous restez ouvert à de futures opportunités.

6. Je ne suis pas la meilleure personne pour vous aider là-dessus. Et si vous essayiez X ?

Un contact alternatif permet à la personne de ne pas finir dans une impasse.

7. Non, je ne peux pas.

La façon la plus simple et la plus directe de dire non. Vous serez surpris de voir que l’accueil n’est pas aussi mauvais que vous l’imaginiez.

Apprenez à dire non aux requêtes qui ne correspondent pas à vos besoins, et une fois que vous l’aurez fait, vous vous rendrez compte à quel point c’est facile. Vous aurez plus de temps pour vous, votre travail, et les choses qui sont importantes pour vous.

Technorati Tags: , , ,

Creative Commons License photo credit: *PaysImaginaire*

Cet article est une traduction un peu synthétisée d’un article signé Celestine Chua (The Personal Excellence Blog) et publié sur le blog  zen habits de Leo Babauta.



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


12 commentaires pour “7 façons simples de dire “Non””

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso and Mohamed Semeunacte, Lebonheurpourlesnuls. Lebonheurpourlesnuls said: 7 façons simples de dire “Non” http://goo.gl/fb/STWhZ [...]

  2. Justin 1 novembre, 2010 9 h 14 min

    J’avais aussi énormément de mal à dire Non.

    La plupart du temps quand je ne voulais pas réaliser une tache, j’essayais de trouver une excuse un peu bidon pour faire comprendre à la personne que je ne pourrai pas l’aider.

    Ce n’était pas très correct vis-à-vis de cette personne mais ça avait au moins le mérite de fonctionner.

    Maintenant, depuis que j’ai réussi à améliorer la gestion de mon emploi du temps, si j’ai autre chose de prioritaire à faire, je le fais comprendre à la personne et ça passe tout seul :)

  3. www.fuzz.fr 1 novembre, 2010 11 h 26 min

    7 façons simples de dire NON…

    7 façons simples de dire NON…

  4. Sophie | Esprit de Succès 3 novembre, 2010 0 h 50 min

    Je voudrais juste préciser une chose, c’est que plus on donne d’explications à son refus, plus on se prête à des contre-arguments.
    A mon avis, comme tu le dis finalement, la meilleure réponse, c’est la 7 : « Non, je ne peux pas ». Point.
    Ce n’est pas la plus facile, oui, mais elle est terriblement efficace. Et après tout, si on ne sait pas dire non, c’est soi-même qu’on ne respecte pas. Et si on ne sait pas se respecter soi-même, peut-on attendre des autres que, eux, nous respectent ?…

  5. Olivier 3 novembre, 2010 16 h 53 min

    Merci pour cette courte liste très pratique.
    J’ai lu un livre que je trouve très intéressant sur le sujet « Comment dire non sans offenser ». Je vous le recommande.

    @Sophie : très juste comme remarque

  6. Grégory 5 novembre, 2010 17 h 08 min

    Comme tu le dis dans ton article, le problème n’est pas seulement de dire oui ou non.

    Le problème est de dire oui, d’assumer et de s’acquitter de la tache acceptée selon les termes du contrat. Ou de dire non et d’argumenter.

    Donc, avant de dire oui ou non, prendre le temps de la réflexion.

  7. Grégory 5 novembre, 2010 17 h 12 min

    Pour aller dans le sens de Sophie, il m’arrive régulièrement de ne pas argumenter mes refus.

    Stendhal disait « Qui s’excuse s’accuse », et Daniel Mermet en a fait « Qui s’explique, s’excuse, et qui s’excuse s’accuse ». Ça résume assez, je trouve.

  8. Monalisa 5 novembre, 2010 23 h 40 min

    @Justin : les prétextes bidon, c’est à première vue super pratique et ça marche bien. Mais comme je déteste mentir, je suis au final très mal à l’aise avec. Merci pour ton témoignage.

    @Sophie : tellement juste ce que tu écris ! Respecter son temps, c’est donner de la valeur à sa vie, ses priorités… et donc à soi-même.

    @Gregory : merci pour cette citation de Stendhal que je ne connaissais pas. J’ose de plus en plus utiliser la solution 7 : un non sans explication. Et c’est vrai que ça marche bien !

  9. Guide du bonheur | Le bonheur pour les nuls 4 janvier, 2011 13 h 09 min

    [...] fais (il m’a fallu quelques années d’élimination soigneuse, de replanification et de refus aux demandes qui ne sont pas sur ma liste de priorités), mais ça en vaut la [...]

  10. [...] Apprenez à dire non. Prenez conscience de ce que vous vivez en vous demandant 3 fois par jour “il y a quelqu’un à l’intérieur ?”. Ecoutez alors la réponse pendant 3 minutes. [...]

  11. [...] avez du mal à dire non ? Votre mission, si vous l’acceptez, est de vous rendre chez un vendeur de cuisines, de vous [...]

  12. [...] -oser dire “Non”, [...]

Leave a Reply

Powered by WordPress