Une technique super efficace pour se sentir bien…

Vous est-il arrivé de rester ébahi par un coucher de soleil sur la mer ? Submergé de plaisir par une promenade sur les remparts de St Malo ? Ebloui par les éclats de rire d’un bébé ? Parcouru de frissons sous l’emprise d’une mélodie puissante ? Envahi de bien-être par la chaleur du soleil un jour de printemps ?

Ces expériences d’apogée malheureusement ne durent pas. Comment faire pour vivre dans cet état intense de bien-être la majeure partie du temps ?

C’est ce que je m’efforce de découvrir, et c’est aussi une des raisons d’être du blog le bonheur pour les nuls.

katsmile.jpgJ’ai trouvé il y a un certain temps une technique qui m’a parut tellement simple au début, que j’ai vraiment douté de son efficacité. Mais cette technique fonctionne vraiment bien pour moi depuis plusieurs semaines : comme souvent, plus c’est simple, plus c’est puissant !

L’idée est de vous discipliner à vous sentir bien en vous demandant comment vous voulez vous sentir.

Par exemple :

1 – Vous cherchez depuis 2 heures une vidéo super inspirante sur youtube pour votre blog. Après des recherches infructueuses et de nombreuses vidéos visionnées en vain, vous vous énervez, vous désespérez d’obtenir ce que vous cherchez. En plus il fait mauvais depuis ce matin ! Morose, découragé et énervé, vous vous demandez : comment est-ce que je veux me sentir ?

Choisissez alors ce que vous voulez, comme : “je veux me sentir détendu et plein d’enthousiasme. Je veux me sentir confiant et heureux.”

2 – Vous allez à une soirée chez des amis, mais le cœur n’y est pas. A la place vous préféreriez rentrer chez vous et vous reposer. Mais la soirée est planifiée de longue date : pas vraiment possible d’annuler. Vous arrivez chez vos amis fatigués et de mauvaise humeur. Demandez-vous : comment est-ce que je veux me sentir ?

Décidez ce que vous désirez comme : “ je veux me sentir plein d’énergie et d’humeur festive. Je veux me sentir joyeux, m’amuser et passer une très bonne soirée.

3 – Les choses vont mal au travail. L’entreprise entreprend des changements, et vous êtes anxieux par rapport aux décisions qui seront prises et sur lesquelles vous n’avez aucun pouvoir. Vous rentrez chez vous crispé, tendu et anxieux. Demandez-vous : comment est-ce que je veux me sentir ? Peut-être que vous aimeriez vous sentir à la place serein, détendu, confiant en l’avenir et en vos capacités.

 

A chaque fois, affirmez  à voix haute plusieurs fois comment vous désirez vous sentir ou gardez l’idée en tête quelques minutes.  Avant même de l’avoir répété 10 fois, vous vous sentirez bien. Comment ça marche ? Je n’en sais rien, mais ça fonctionne et c’est ça qui est important.

Alors finalement, se sentir détendus et heureux, c’est juste une habitude à prendre…. Essayez, et vous m’en direz des nouvelles !

Creative Commons License photo credit: ericmcgregor

Technorati Tags: , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


29 commentaires pour “Une technique super efficace pour se sentir bien…”

  1. www.fuzz.fr 4 octobre, 2010 9 h 04 min

    Une technique efficace pour se sentir bien…

  2. Justin 4 octobre, 2010 14 h 53 min

    Cette technique montre bien que nous sommes les premiers à influencer notre comportement contrairement à ce que la plupart des gens pensent. Par exemple, si nous nous sentons énervé, ce n’est pas à cause d’une personne ou d’un événement mais parce que nous nous sommes mis dans cet état. Tout seul.

    Il faut voir le choses différemment plutôt que de dire bêtement « Il m’énerve celui-là », il faut trouver comment ne plus être énervé. Ignorer les paroles de cette personne peut être une bonne solution.

    Les paroles de cette personne n’auront pas changé et pourtant, nous ne ressentirons plus l’énervement.

  3. Monalisa 4 octobre, 2010 15 h 19 min

    C’est tout à fait exact Justin. Même si une personne peut contribuer (par un comportement désagréable) à nous énerver, au fond on peut toujours faire quelque chose pour se calmer et devenir maitre de ses émotions plutôt que leur esclave.

    Cette technique dont je parle est tellement simple et efficace, que je suis presque vexée de ne pas y avoir pensé toute seule !

    Mais tiens : finalement je choisis de me réjouir plutôt que de me sentir vexée…

  4. stephane 5 octobre, 2010 6 h 20 min

    une explication plausible du mécanisme en place tout simple:

    « le cerveau connait ce qu’il reconnait et reconnait ce qu’il connait »

    en faisant l’expérience d’une situation (positive ou négative), le cerveau enregistre et stock l’information en lui attribuant une émotion (positive ou négative) ce qui influx l’attitude que nous adopterons quand une situation analogue se présentera à nouveau.

    Une chose importante dans ce mécanisme à respecter, est l’utilisation du vocabulaire approprié car le verbe est créateur.

    je ne dis pas  » je ne peux pas mais « je ne veux pas »
    je ne dis pas « je devrais » mais « je pourrais »
    je ne dis pas « ce n’est pas de ma faute » mais « je suis entièrement responsable »
    je ne dis pas « c’est un problème » mais  » « c’est une chance »
    je ne dis pas « j’espère » mais « je sais »
    je ne dis pas « c’est affreux » mais « c’est une bonne leçon »

    etc….
    à chaque fois que nous prenons responsabilité de nos actions et pensées, nous donnons un ordre clair et précis à notre subconscient.

    ceci est une piste de réflexion parmi tant d’autre.

  5. Monalisa 5 octobre, 2010 12 h 08 min

    Merci Stéphane pour ce magnifique commentaire très juste.

  6. CC de Mes Finances Perso 5 octobre, 2010 12 h 50 min

    Très bon truc, merci!

    Je crois que le plus difficile dans l’application de ce truc et de se rappeler de se poser la question (au bon moment). Je crois que je vais mettre un petit rappel mensuel dans mon blackberry pour bien m’en rappeler :-)

    Merci pour le truc!

  7. Monalisa 5 octobre, 2010 13 h 14 min

    C’est vrai CC que l’idéal est d’en faire une habitude. Après, ça vient comme un réflexe. Au plaisir !

  8. Grégory 6 octobre, 2010 14 h 06 min

    Ma foi ! L’article est aussi intéressant et pertinent que les commentaires apportent une vraie plus-value !

    Merci, MonaLisa, de porter cette astuce à notre connaissance. Il faut vraiment que je l’intègre dans mon quotidien et me fasse un pense-bête !

    Je rapproche cela de ce que nous apprend Viktor Frankl : en gros, il y a une fenêtre entre tous les stimulus que nous recevons et notre réaction. Dans cette fenêtre, on peut réellement choisir notre réaction et donc notre attitude.

    Comme le dit si bien Stéphane : nous prenons la responsabilité de nos actions et pensées. Et nous agissons en toute conscience (conscience et responsabilité : c’est mon credo !)

  9. Monalisa 6 octobre, 2010 14 h 38 min

    @Gregory : Je suis vraiment épatée par la qualité des commentaires moi aussi !

    Merci de m’avoir fait découvrir Victor Frankl. Dans Wikipedia, je lis une observation de lui pas très gaie mais qui m’interpelle :

    [Dans le camp de concentration où il est emprisonné,] il observe avec étonnement que les plus robustes, qui étaient le plus dans l’action, étaient les premiers à mourir tandis que ceux qui paraissaient les plus faibles résistaient beaucoup plus longtemps : « Face à l’absurde, les plus fragiles avaient développé une vie intérieure qui leur laissait une place pour garder l’espoir et questionner le sens. »

  10. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso, deviendragrand, Sylvie , Lebonheurpourlesnuls, Mohamed Semeunacte and others. Mohamed Semeunacte said: Une technique super efficace pour se sentir bien… http://bit.ly/cjsd2P @LeBonheurPrLesNuls [...]

  11. Grégory 6 octobre, 2010 15 h 24 min

    @Monalisa: Effectivement, la vie de Victor Frankl n’a pas été toute rose … Mais c’est ainsi, entre autres, qu’il a réfléchi à ce que je mentionne. Indépendamment de comment il en est arrivé là, je trouve la notion très intéressante.

    Si je puis me permettre une dernière référence, une citation de Epictète :
    Personne ne te fera de mal, à moins que tu n’y consentes ; le mal ne viendra que lorsque tu jugeras qu’on te fait du mal.

    Allez, j’arrête …

  12. Monalisa 6 octobre, 2010 16 h 48 min

    @Gregory : avec mon copain Epictète, les commentaires volent vraiment haut autour de cet article ! Merci.

  13. paletuvier 9 octobre, 2010 2 h 50 min

    Je découvre votre site avec plaisir. Tous ces bons conseils sont comme de bons médicaments pour la vie. Merci !
    ps : votre blog wordpress a comme qui dirait un petit problème d’espace. Il apparaît tout rabougris sur la gauche ????

  14. Monalisa 13 octobre, 2010 11 h 13 min

    Merci Paletuvier pour la remarque sympa et la remarque technique !

    Il faudra que je me rappelle de ne jamais partir en week-end prolongé après avoir tenté des modifications sur mon site…

  15. [...] cette technique grâce à Monalisa, du blog Le bonheur pour les nuls, dans son article sur une technique super efficace pour se sentir bien. Allez le lire : elle en parle mieux et plus longuement que [...]

  16. Donatien 4 janvier, 2011 15 h 51 min

    Bonjour,

    Cette technique me rappelle la formidable technique qui consiste à « faire comme si « . C’est à dire que lorsque vous voulez acquérir une compétence particulière, vous commencez dès maintenant à faire comme si vous aviez déjà cette compétence. C’est à dire que vous adoptez l’attitude de la personne qui possède déjà cette compétence. cette technique est très puissante.

    Par exemple, vous allez à un rendez-vous d’affaire et vous vous sentez un peu intimidé. Et bien imaginez une personne qui possède une grande confiance en elle? Comment se comporterait-elle en cette circonstance. Quelle attitude aurait-elle ? Elle se tiendrait comment ? et ses épaules ? Son port de tête. Son regard ? Corrigez au fur et à mesure votre mesure votre propre attitude. Amusez-vous comme un excellente acteur qui rentre dans son rôle. Alors comment vous sentez-vous ? Plutôt confiant, non ? C’est génial et cela marche pour tout.

    Faites en bon usage.
    Bien amicalement
    Donatien Jeanjean

  17. Monalisa 4 janvier, 2011 23 h 29 min

    @Donatien : excellent conseil. Simple et efficace : merci beaucoup !

  18. Bigzen 22 juillet, 2011 14 h 42 min

    Bonjour !

    Dites donc, Mona, cela ne s’appellerait-il pas « La Méthode Coué », votre technique ? Je suis un peu étonné que personne ne l’ait évoquée dans les réponses…. M’enfin…

  19. Grégory 22 juillet, 2011 18 h 44 min

    @Bigzen: Ben, peut être que ça n’est pas la Méthode Coué finalement … Non ?

    En fait, il me semble que les 2 méthodes sont un peu différents. La Méthode Coué, c’est juste « je vais bien, tout va bien », comme dirait Dany Boon. Peu importe les circonstance, c’est pour le mieux et je vais bien. Ca me fait penser à Pangloss, le précepteur de « Candide » par Voltaire : tout est pour le mieux dans le meilleur de monde. Je simplifie surement un peu (peut être par méconnaissance …)

    la méthode de Mona, du moins c’est comme ça que je l’ai comprise et que je l’applique, c’est plutôt : OK, tout n’est pas pour le mieux, il y a du travail sur la planche et je dois très surement m’améliorer mais ce n’est pas une raison pour me mettre la rate au court bouillon et broyer du noir donc garde le sourire et affronte.

  20. Monalisa 27 juillet, 2011 22 h 37 min

    @BigZen : j’ai écrit une article sur la méthode Coué (http://www.lebonheurpourlesnuls.com/2011/03/emile-cou/).

    Cette technique ne ressemble pas à la méthode Coué telle qu’on la comprend à l’heure actuelle. D’ailleurs, nier qu’on ne se sent pas bien et se faire croire que tout est OK (comme le dit Gregory) ça ne marche pas.

    En même temps, elle ressemble à la méthode Coué dans le sens ou elle va utiliser l’imagination.

    En résumé, l’idée n’est pas de prétendre qu’on se sent bien lorsque ce n’est évidemment pas le cas. L’idée est de reconnaitre que ça ne va vraiment pas, mais de s’imaginer comment on aimerait se sentir. Et là, vraiment ça peut marcher.

  21. Charly 12 août, 2011 18 h 15 min

    Impressionnant Mona et Greg’, très sincèrement tout ces mots et ces techniques peuvent être et seront bénéfiques de toutes manières, MERCI !

  22. Grégory 16 août, 2011 12 h 37 min

    @Charly: De rien ! Je suis véritablement ravi d’avoir pu t’être utile :-).

  23. Patrick 21 novembre, 2011 14 h 06 min

    Bonjour,
    oui, déjà y croire, croire en soi c’est un bon début pour y arriver.
    S’entraîner à voir la vie sous un bon jour s’avérera sans doute utile pour mieux ressentir les moments de notre existence.
    Autant qu’ils aient un peu d’épaisseur ces moments qui défilent à toute vitesse.
    Je pense qu’il nous appartient de nous engager dans une voie, une vision qui nous convient.
    Parfois se faire quelques illusions et s’y placer volontairement pour échapper aux idées noires qui ont tendance à se généralisées.
    J’ai écrit un petit pense-bête à ce sujet à voir sur mon blog : http://blog.exercices-pratiques.com/bien-etre/prendre-parti-pour-se-sentir-bien/
    Bon parcours à tous.

  24. Mona (et oui, c'est mon prénom) 10 septembre, 2012 0 h 05 min

    OOOOOOUUUU, je viens du futur!

    Dans quelques jours je commence l’université dans une faculté étant réputée pour ne pas être des plus faciles. J’étais à la recherche d’idées positives et de conseils pour m’aider à bien gérer ma première année et, fort heureusement, Je suis tombée sur site plein de bonnes idées. J’espère que je mettrais tout vos conseils en pratique. Non, je le ferai!

  25. Monalisa 14 septembre, 2012 11 h 37 min

    @Mona : Merci pour le commentaire sympa et bon courage pour la rentrée !

  26. Benjamin 5 décembre, 2012 22 h 48 min

    et si je suis seul chez moi, que je n’ai aucune raison d’être heureux, que la solitude pèse, en gros que rien ne va, que suis-je censé faire? « je veux me sentir heureux d’être en vie, d’avoir un toit, de manger à ma faim », est-ce que ça marche? et si être en vie, avoir un toit et manger à ma faim, ça ne me satisfait pas, qu’est-ce que je fais? attention, ce n’est pas parce que certaines n’ont pas ce que j’ai que je devrais m’en contenter. je pourrai leur donner tout ça si je pouvais, si en échange j’avais une vraie motivation de vivre. un vrai truc qui me ferait dire le matin « je suis heureux de me réveiller et de vivre ce que je vis ». tous les matins je me demande pourquoi je suis ici, dans ce monde. je suis venu chercher la solution sur google et je suis tombé sur ce site. mais cela ne m’a pas aidé. mon commentaire n’est pas très utile ou intéressant, mais peut-être que vous saurez ainsi que vous n’aidez pas les « nuls » qui cherchent le bonheur. après, il faut peut-être revoir la définition de « bonheur », qui n’est pas forcément la même pour tout le monde.

  27. julia 29 décembre, 2012 19 h 55 min

    Merci beaucoup.

  28. Jordane de MonBonPote.com 10 juillet, 2013 14 h 14 min

    En réponse à en haut, il n’y a pas de solutions miracles qui seront présentes sur le net, il ne convient qu’à nous d’avoir le déclic, seul nous possédons la réponse, Internet et ses internautes n’ont pas la détention de la vérité, mais juste des clés permettant que ces écrits fassent écho, si ça n’a pas marché ici, ça marchera ailleurs, faut juste trouver ce qui nous parlera plus…
    Alors inutile d’attendre de trouver une réponse à son malheur, la réponse vous la connaissez déjà ! A vous de trouver la solution

Leave a Reply

Powered by WordPress