Une piste pour éduquer sainement son enfant…

Croyez-vous que la jalousie est une forme d’amour ? Qu’un homme (un vrai !) n’a pas d’émotions ? Que la tendresse est une marque de faiblesse ?

Si c’est le cas, vous réprimez certainement vos émotions naturelles comme la majorité d’entre nous. Peut-être pensez-vous qu’il est inconvenant d’exposer ses émotions… ou même d’en avoir dans certains cas. Et pourtant, les émotions sont de précieux guides, un cadeau de naissance.

Pour les avoir emprisonnées, j’ai eu longtemps le sentiment de chercher le nord magnétique de ma vie  sans boussole.

Mais pour mes enfants, je veux être un bon guide. Je souhaite les aider à avoir très tôt une attitude saine envers leurs  émotions. Voici mon programme :

1 – Mon enfant à le droit d’être triste (et moi aussi)

Family face to faceLa peine est une émotion naturelle. Lorsqu’on vous permet d’exprimer votre tristesse, vous vous en débarrassez et vous passez alors très rapidement à autre chose : c’est à cela que sert la tristesse.

Si mon fils casse son jouet et pleure, je ne dirais donc pas “Voyons, voyons, ne pleure pas, il ne faut pas pleurer quand on est un grand garçon”. Je ne voudrais pas en effet qu’il ait de la difficulté à pleurer une fois devenu adulte.

Une peine continuellement réprimée pourrait fort bien devenir dépression chronique.

2 – Mon enfant à le droit d’exprimer sa colère envers moi (et la réciproque est vrai)

La colère est l’outil qui vous permet de dire "non merci". Il ne faut pas la refouler.

La colère est correcte : mon enfant a le droit de la ressentir et de l’exprimer. Par exemple, aller au lit à 20 h, ça ne lui plait vraiment pas !

Ce que je n’accepte pas par contre c’est qu’il essaie de me taper ou de faire mine de me taper. La colère n’a pas à devenir blessante.

Si je réprimais sans cesse sa colère, je sais avec certitude  qu’elle deviendrait de la rage. Et la rage réprimée devient de la haine. Or la rage et la haine ne sont pas des émotions naturelles et saines.

3 – Mon enfant a le droit d’exprimer son envie (son père aussi)

L’envie est utile : elle mène à vouloir faire quelque chose, à fournir des efforts, à persévérer jusqu’à arriver à  son désir. Il est très sain d’être envieux, ce n’est pas quelque chose de honteux.

Mais si je réprimais continuellement l’envie de mon enfant, elle pourrait devenir de la jalousie.

4 – Mon fils a le droit d’avoir peur (et moi aussi)

Le but de la peur naturelle est de permettre à l’individu d’intégrer un peu de prudence. D’ailleurs, les bébés ont peur des bruits forts.

La peur sans arrêt réprimée ne fait pas de votre enfant un warrior. Mais elle devient de la panique.

5 –Mon fils peut exprimer son amour sans gêne (et vous aussi)

J’ai bien l’intention de laisser mon fils l’exprimer et le recevoir naturellement, sans inhibition ni gêne. Mes enfants sont naturellement très affectueux, et ce n’est pas ça qui les rendra homosexuels ! Je ne veux pas lui apprendre à contrôler, limiter ou fuir cette affection.

Quant à moi, je vais essayer de lui donner un amour qui ne soit pas conditionné, limité ou manipulé.

Je ne souhaite pas que l’amour sans cesse réprimé de mon enfant devienne… possessivité.

Creative Commons License photo credit: titlap

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


6 commentaires pour “Une piste pour éduquer sainement son enfant…”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso, Mohamed Semeunacte. Mohamed Semeunacte said: Faire de ses enfants des adultes sains… en 2 min http://bit.ly/bHztSb @LeBonheurPrLesNuls [...]

  2. www.fuzz.fr 7 octobre, 2010 9 h 51 min

    Une piste pour éduquer sainement son enfant……

  3. Sophie | Esprit de Succès 7 octobre, 2010 14 h 57 min

    Waow, ça c’est être une bonne mère (efficace) !

  4. fraZck 7 octobre, 2010 20 h 21 min

    Très bien cet article ! Je me retrouve en grande partie dans ce que tu écris, moi-même étant père de 2 enfants.
    Mais, parfois, ce n’est pas si simple ! A chacun de trouver les bonnes limites en fonction de ses convictions personnelles.

  5. Monalisa 8 octobre, 2010 10 h 41 min

    Merci pour le commentaire sympathique fraZck.
    C’est vrai que la pratique est toujours plus compliquée que la théorie !

Leave a Reply

Powered by WordPress