6 bonnes raisons pour ne jamais se marier

Creative Commons License photo credit: aleske

Acte manqué

J’ai souvent pensé à me marier. Et puis j’ai réfléchi.” écrivait  Noël Coward.

Je vis en union libre avec le père de mes enfants depuis plus de 10 ans, et nos amis (tous mariés) demandent parfois : pourquoi ne vous mariez-vous pas ?

Lorsque je demande pourquoi eux se sont mariés, j’obtiens les réponses suivantes : pour porter une belle robe blanche et être la reine de la fête, par tradition ou conviction religieuse, pour faire plaisir à ma grand-mère, parce qu’on s’aime, pour les enfants, pour faire une belle fête, parce qu’on a enfin l’argent,  parce que l’autre partenaire le veut. Parce qu’on pense avoir fait la rencontre de la femme de sa vie.

Voici 6 raisons que j’ai trouvé pour ne pas le faire.

 

1 – Le mariage est basé sur le mensonge

 “- jurez-vous de l’aimer et de lui être fidèle jusqu’à ce que la mort vous sépare ?”

Comment peut-on affirmer avec certitude que l’on ressentira le même amour à vie pour son partenaire ? Je ne peux pas prédire l’avenir. Tout change, les sentiments aussi, et je ne peux pas sincèrement promettre d’être la même.

La promesse ainsi faite contient donc un mensonge.

2 – Le mariage crée l’obligation

Un fois la promesse échangée, me voila obligée par contrat de ressentir de l’amour pour mon partenaire. Mais on ne force pas les sentiments.

Comment faire pour que cette promesse sacrée  ne crée à la longue un sentiment d’obligation et de ressentiment ?

Je préfère faire et refaire à maintes reprises le choix libre de vivre avec le compagnon que j’ai choisi. Le socle de notre relation est alors la liberté, pas l’obligation.

“On se marie parce qu’on s’aime !”, entend-je parfois. Nous, on est ensemble parce qu’on s’aime. Et j’espère que ça durera longtemps.

3 – Le mariage donne un faux sentiment de sécurité

Promesse d’amour éternel, le mariage est sécurisant : un CDI d’amour à vie associé d’une assurance invalidité.

Mais l’amour durera-t’il plus longtemps parce qu’on l’ annonce officiellement à l’administration ?

[Serge Gainsgourg] vivait des aventures de 24 heures et moi de longues histoires. Jaloux, il exige qu’on se marie, j’accepte en pleurant. Je n’ai plus de liberté, je ne vois plus mes amis, sa mère me surveille. J’entre dans une profonde dépression et nous divorçons. Lise Lévitzky (1ère femme de Gainsbourg).

Surprenant cette réaction de la part d’un artiste qui symbolisait pour moi l’anticonformisme. Apparemment, le mariage comme antidote à la jalousie et garantie de chasteté, ça ne fonctionne pas vraiment non plus.

4 – Le mariage est historiquement un contrat économique

Pendant longtemps en France, ce contrat était le moyen pour une femme d’assurer sa survie et celle de ses enfants et d’obtenir un statut social. Une femme non mariée et sans enfant se trouvait alors au dernier rang de la hiérarchie sociale.

Pour l’homme, il était la garantie d’avoir du sexe et de la compagnie de façon constante. Je te donne ceci, et en échange tu me donnes cela.

Il reste que de nos jours, un couple sans enfant propriétaire d’une maison peut avoir un intérêt à se marier (ou se pacser) pour des raisons d’héritage en cas de décès d’un des 2 partenaires. C’est pas glamour mais c’est à savoir …

5 – Le mariage coûte cher

En Inde, marier et doter sa fille pour son mariage est un fardeau financier qui est à l’origine de nombreux infanticides et avortements de bébés filles…

En France, le budget moyen d’un mariage est situé entre 8000 et 10000€. “Quand on aime, on ne compte pas”, me direz-vous. Certes, mais ça fait une jolie somme à sortir tout de même !

6 – Le mariage est une institution

Ce n’est pas une institution psychiatrique ou pénitentiaire , mais une institution “sacrée.”

Par les liens sacrés du mariage, tu deviens MON mari, je deviens TA femme. Je détiens ton cœur et cette possession nous donne le droit de nous contrôler l’un l’autre.

Mais est-ce sacré de vivre par devoir un vie de désespoir tranquille dans une relation devenue dysfonctionnelle ? Car il ne faut pas confondre la durée d’une relation et sa qualité.

Ce qui est sacré, pour moi c’est l’amour véritable et sincère. C’est d’être honnête sur ce que l’on ressent, de ne pas trahir l’autre et de ne pas se trahir soi-même.

Par ailleurs, pourquoi aurai-je besoin d’une administration ou une institution religieuse pour “rendre sacrée” une relation ? Seul deux âmes ont le pouvoir de rendre sacré une union.

Et vous, voyez-vous d’autres raisons pour vous marier ou ne pas vous marier ?

 

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


71 commentaires pour “6 bonnes raisons pour ne jamais se marier”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso, Mohamed Semeunacte. Mohamed Semeunacte said: 6 bonnes raisons pour ne jamais se marier http://bit.ly/97wQJE @LeBonheurPrLesNuls [...]

  2. Florence 21 octobre, 2010 9 h 43 min

    Personnellement, j’ai commencé à ressentir l’envie de me marier après la naissance de mon premier enfant : cela me dérangeait de ne pas porter le même nom que lui. Mon compagnon n’en voyait pas l’intérêt ; nous sommes donc restés en union libre. Les années ont passé et puis, pour célébrer nos vingt ans de vie commune, il m’a demandé de l’épouser. Sachant que cela n’était pas important à ses yeux, c’était la plus belle preuve d’amour qu’il pouvait me donner !

    En ce qui concerne les raisons invoquées dans l’article pour ne pas se marier, j’apporterais certaines nuances. Le mariage « peut » en effet créer l’obligation ou donner un faux sentiment de sécurité, mais ce n’est pas systématique. En tout cas, cela dénote à mon sens une vision erronée de la chose. Le simple fait que le divorce existe bat en brèche ces affirmations.

    L’argument du mensonge, par contre, est quasi imparable. On ne peut pas promettre d’aimer toute sa vie la même personne, c’est vrai. Mais on peut jurer de faire de son mieux pour y arriver (ce que mon mari et moi avons fait) et c’est déjà beaucoup.

    Quant à l’aspect contrat économique, je ne vois pas en quoi c’est une raison pour ne pas se marier. Cela peut être une caractéristique du mariage, oui. Mais faut-il le refuser pour ça ? Travailler comme salarié implique aussi un contrat économique. Le refuse-t-on pour autant ?

    « Le mariage coûte cher » : là, c’est absolument faux. Le mariage en lui-même ne coûte rien. Ce qui coûte cher, c’est ce que la plupart des gens se sentent obligés de mettre autour : une belle robe, de nombreux invités, un grand restaurant (voire un château), un voyage de noces… Or on peut tout à fait se marier sans tout ce folklore. Et croyez-moi, cela n’enlève rien au bonheur de l’instant et à l’émotion des personnes présentes.

    Le mariage, institution : oui, sans doute. Mais « je détiens ton cœur et cette possession nous donne le droit de nous contrôler l’un l’autre », ou « vivre par devoir un vie de désespoir tranquille dans une relation devenue dysfonctionnelle », ça, ce n’est que votre vision des choses. Et dans ce cas, je comprends tout à fait que vous ne vouliez pas vous marier : ce que vous décrivez ne peut attirer personne !

    Le plus important reste quand même que chacun ait le choix de se marier ou pas, s’il le désire. Non ?

  3. www.fuzz.fr 21 octobre, 2010 10 h 08 min

    6 bonnes raisons de ne jamais se marier…

    6 bonnes raisons pour ne jamais se marier…

  4. Ambiome / Joanne Tatham 21 octobre, 2010 10 h 08 min

    Intéressant comme billet ;) Je prépare justement un article à propos de mon mariage ^^

    J’ai beau être mariée, je reste un « esprit libre » et j’ai ma propre conception du mariage (commune avec mon mari, c’est plus pratique ;))

    Le « jusqu’à ce que la mort vous sépare » par exemple, pour moi (comme pour toi) ça ne tient pas la route. L’amour ne se force pas. Mon mari et moi resterons ensemble tant qu’il y aura de l’amour. Aucune contrainte.

    Le mariage n’implique pas de sécurité particulière. Nous sommes deux êtres humains, avec nos forces et nos faiblesses, et des sentiments qui peuvent évoluer à tout moment. Ce n’est pas parce qu’on se marie qu’on quitte la vie réelle ! Et la vie réelle est pleine d’imprévus… rien n’est acquis !

    Quant au coût d’un mariage, je trouve ça tout simplement hallucinant… Pour le coup, nous avons fait un mariage de taille moyenne, qui nous a coûté 2000€. On a fait ça très simplement dans le jardin de la maison de mes beaux parents, en free style : pas de chemin de table, pas de places assignées, des baladeurs mp3 pour la musique et un grand feu pour nous réchauffer le soir. Beaucoup de choses nous ont été prêtées pour l’occasion, ce n’était pas chic, mais à notre image ;)

    Sinon pour répondre à ta question, je ne vois qu’une seule bonne raison de se marier : en avoir envie !

  5. fraZck 21 octobre, 2010 10 h 29 min

    Sympa ton article ! Une belle réflexion et de bons arguments. Mais moi je suis déjà marié. Chaque point peut être discuté.
    1. Mensonge ? Non car à l’instant on y croit vraiment
    2. Obligation ? Non car quand on s’aime il n’y a aucune raison que ça change. Chaque couple (même non marié) fait en sorte que ça dure le plus longtemps possible
    3. Faux sentiment de sécurité ? Là je ne comprends pas. Ce n’est pas du tout mon cas et je ne vois pas du tout en quoi le fait d’être marié pourrait être sécurisant
    4. Contrat économique ? Oui peut-être mais en tout cas, dans ma situation, ce n’est pas du tout le cas (locataire et en plus mon épouse n’est pas avec moi pour mon argent…que je n’ai pas ;-) )
    5. Le mariage coûte cher ? Là c’est un choix des futurs époux. Le mien n’a pas coûter très cher (en tout cas on était loin des sommes que tu annonces, même pas la moitié)
    6. Le mariage une institution ? Au choix aussi. Si c’est un mariage religieux, alors oui (c’est pas mon cas).

    Pour ma part, nous nous sommes mariés, entre autre, par amour afin de renforcer encore plus ce lien par un acte « officiel ».
    Je ne suis ni pour, ni contre le mariage. Chacun est libre de penser ce qu’il veut à ce sujet. Mais une chose est sûre, je suis fier de mon alliance et de parler de mon épouse.

  6. Cédric 21 octobre, 2010 10 h 58 min

    Assez dur mais assez vrai !

    Autre raison pour une homme : avoir des bons petits plats pour pas cher ! :-)

  7. Monalisa 21 octobre, 2010 11 h 37 min

    @Florence : bien sûr, chacun est libre de se marier ou non de nos jours. Mais ça n’a pas toujours été le cas car la pression sociale était très forte pour que les gens se marrient il n’y a pas si longtemps que cela.

    Bien évidemment, je donne juste mon opinion sur ce sujet et je ne prétends détenir aucune vérité.

    Ce qui m’intéresse, c’est la raison pour laquelle les gens se marient. Dans votre cas, c’est pour avoir le même nom que les enfants, et je respecte ce choix. Merci pour le témoignage Florence.

  8. Monalisa 21 octobre, 2010 11 h 44 min

    @Ambiome : merci pour le témoignage Ambiome. C’est vrai qu’en avoir envie est certainement le meilleure raison pour se marier. Mais ce qui m’intéresse le plus, c’est cette question : qu’y-a-t’il derrière cette envie ? Car une envie de se marier, ce n’est pas comme une envie de chocolat liégeois : il y a toujours à mon avis une raison, une intention.

  9. Monalisa 21 octobre, 2010 11 h 50 min

    @fraZck : je suis contente de rencontrer un homme aussi fièrement marié ! Le mariage pour « renforcer » le lien par une acte officiel ? Je respecte cette vision des choses. Toutefois pour moi, la force du lien ne peut se trouver que dans la qualité de la relation, pas dans un acte extérieur. Merci en tous les cas pour le témoignage.

  10. Monalisa 21 octobre, 2010 11 h 54 min

    @Cédric : Ah Cédric, je crois que tu fais de la provoc’ ;-). Mais je crois qu’il vaut mieux être en union libre avec un vrai cordon bleu que mariée à une piètre cuisinière comme moi… Tu crois que le sacrement du mariage pourrait me transformer en princesse des fourneaux ?

  11. Julien 21 octobre, 2010 13 h 04 min

    C’est un argument à contre courant de la pensée dominante dans notre société. Je ne vois rien de faux dans tout ce que tu invoque, c’est même un article bien pensé. Pourtant j’imagine quand même me marier un jour, uniquement pour la beauté du geste et le souvenir mémorable que cela peut procurer… je pense qu’il existe une part de déraisonnable dans l’amour qu’on ne devrait pas toujours combattre!

    A bientot!

  12. Monalisa 21 octobre, 2010 13 h 11 min

    @Julien : c’est une bonne raison ça, la beauté esthétique du rite… La beauté de la robe de mariée, les cloches de l’église, le serment d’amour éternel… Oui, vraiment, cet argument me semble très pertinent : merci !

  13. Ambiome / Joanne Tatham 21 octobre, 2010 15 h 16 min

    @Mona Lisa pour moi le mariage était le meilleur moyen de crier mon bonheur au monde entier, de célébrer et fêter notre amour avec les êtres qui nous sont chers.

    Et puis c’est le père de mon mari qui nous a mariés, alors je te laisse imaginer l’émotion qui régnait dans la mairie :) Et la contagion de larmes de joie, c’est priceless :)

    Je rejoins aussi le commentaire de Julien concernant l’aspect déraisonnable de l’amour. Nous n’avons pas attendu un certain nombre d’années ou même de mois avant de prendre notre décision. Pour une fois dans ma vie, j’étais sûre qu’avec lui tout était possible, et d’après ce que je sais, c’était pareil pour lui.

    J’ajouterais également que pour moi, faire des enfants est beaucoup plus engageant ou « contraignant » que se marier. On peut toujours divorcer et ne plus jamais se revoir si on le souhaite. Une fois que des enfants entrent en ligne de compte, là, on est lié à l’autre pour toujours d’une façon ou d’une autre !

  14. fraZck 21 octobre, 2010 15 h 25 min

    @Ambiome : Entièrement d’accord avec toi pour les enfants ! Là c’est un réel engagement et c’est pour la vie (et pour le meilleur et pour le pire ;-) !

  15. Monalisa 21 octobre, 2010 15 h 41 min

    @Ambiome : ce commentaire est très beau ! Merci.
    Et je suis d’accord également pour les enfants : mon engagement à moi, il était dans la naissance de mon premier enfant.

  16. Fabrice 21 octobre, 2010 21 h 29 min

    @Julien grand romantique:-)

    @MonaLisa

    Ce que je pense du mariage est très proche de toi.
    Pour le coût, on peut tout à fait faire le minimum, si jamais cela m’arrive, c’est ce que je ferais! 8000 € ! Cela en fait des voyages:-)

    Enfin, il y a une très bonne raison de se marier qui n’a pas été évoque ici: C’est le cas des mariages entre deux personnes de nationalité différentes (hors UE), difficile d’y couper…

  17. Anne 22 octobre, 2010 5 h 56 min

    Je crois qu’il faut dissocier le mariage tel qu’il est perçu par les religions et le contrat qu’est le mariage civil en France.

    Pour les chrétiens, le mariage religieux est un sacrement, c’est un engagement qu’ils prennent envers leur dieu… N’ayant aucune croyance en aucun dieu, je ne me sens pas autorisée à commenter.

    Mais, du coup, il aurait fallu utiliser un autre mot pour le contrat civil. L’utilisation du mot « mariage » prête à confusion. Le mariage civil n’est jamais qu’un contrat et ne sert qu’à régir les relations essentiellement matérielles entre les conjoints. C’est bien pour cela qu’il en existe plusieurs…

    L’histoire de la fidélité et de l’amour éternel n’est là que pour faire joli et sans doute, au début, pour que le mariage civil ne trouble pas trop des gens qui ne connaissaient que le sacrement religieux. Les croyants s’engagent devant un dieu (ce qui ne les empêchent d’ailleurs pas de faire n’importe quoi les invités partis…), devant qui s’engagent donc les mariés civils ?

    J’ai bien peur que les motivations premières à notre époque soit le conformisme et l’idée de faire la fête et recevoir des cadeaux !

    Pour le « Jusqu’à ce que la mort nous sépare », ça marche aussi dans les unions libres…

  18. Monalisa 22 octobre, 2010 9 h 26 min

    Conformisme… le mot est lancé. Je me doutais que mon article ne serait pas très populaire, mais je n’avais pas osé écrire ce mot.
    Je pense comme toi que beaucoup de gens se marient par conformisme.
    Comment savoir si on s’est marié par conformisme ? Et bien il suffit de se poser la question des raisons du mariage. Si on n’arrive pas à trouver dans son cœur la raison et qu’on se sent offusqué par la question… et bien je crois qu’on est pile dedans.

  19. Fabrice 22 octobre, 2010 9 h 55 min

    @MonaLisa
    Voilà un article que j’aurais aimé écrire:-) J’aurais employé le mot conformisme car comme toi je pense que pour beaucoup il y a de cela. A l’image d’autres choses dans la vie.

    Il faut aussi savoir que le mariage ne date « que » du début du 12ème siècle. Et le but de sa création était avant économique. En effet, le but était de faciliter la transmission du patrimoine d’une famille, enfin surtout des élites!

  20. Monalisa 22 octobre, 2010 10 h 12 min

    @Fabrice : merci pour cette information historique que j’ignorais.
    Pour moi, se marier pour des raisons économiques (ou de nationalité comme tu l’indiques) n’est pas forcément une mauvaise raison. Par exemple, une femme au foyer qui s’occupe de ses enfants a tout intérêt à se protéger en cas de séparation : sinon, pour elle, ça pourrait vite tourner mal au niveau financier.
    Par contre, je trouve qu’il y a un gros tabou autour de cette raison qui ne devrait pas exister à mon avis.

  21. doctam 22 octobre, 2010 13 h 58 min

    Dommage cette publication. J’ai trouvé enormément d’articles excellents dans ce site, je l’avais mis en lien sur mon profil Facebook . mais là non… vraiment, pas du tout dans l’esprit du bonheur. Je le l’enlève.
    A bientôt peut être

  22. rotko 22 octobre, 2010 16 h 01 min

    “- jurez-vous de l’aimer et de lui être fidèle jusqu’à ce que la mort vous sépare ?”

    le futur assassin répondit d’une voix déterminée : OUI !

  23. Monalisa 22 octobre, 2010 17 h 02 min

    @Rotko : Hum ! Ça fait froid dans le dos…

  24. Monalisa 22 octobre, 2010 17 h 04 min

    @Doctam : désolée de vous décevoir… Je me doutais que cet article serait impopulaire.
    Au revoir et à un de ces jours j’espère.

  25. rotko 22 octobre, 2010 17 h 31 min

    Ne prends pas mal une innocente plaisanterie.
    Sur le sujet « Comment peut-on affirmer avec certitude que l’on ressentira le même amour à vie pour son partenaire ? » on peut parler de sincérité, mais on a des sincérites successives, et imprévisibles.

  26. Monalisa 22 octobre, 2010 18 h 26 min

    @rotko : je ne le prends pas mal, au contraire ! Je trouve ça à la fois rigolo, subversif, et vrai hélas ! Si on y réfléchit bien, beaucoup de crimes passionnels ont dû succéder à cette affirmation ! Et ça, ça glace un peu…

  27. [...] son côté, Mona Lisa a justement publié récemment sur son blog un article intitulé “6 bonnes raisons pour ne jamais se marier”. Je n’entrerai pas dans le débat “faut-il / faut-il pas”, car après tout, pour [...]

  28. Seb 16 novembre, 2010 0 h 04 min

    Les raisons pour se marier importent peu. Le mariage se fait et se défait. Ce n’est pas un problème. Mais les enfants sont un réels engagement envers ET la société ET dieu (pour les croyants). On peut facilement déchirer une feuille de papier mais on ne peut pas laisser à l’abandon des êtres humains pour le seul caprice du coeur. La vraie question qu’on devrait vraiment se poser, c’est les raisons de faire ou de ne pas faire des enfants. A cette ère de l’humanité, c’est même une question qui prend tout son sens.

    Le mariage ne se base pas sur le mensonge. C’est juste une question de lucidité. Nous sommes tous humains et tout le monde sait qu’un amour ne peut être éternel mais il peut durer. C’est à chacun de le faire vivre. Après, il faut savoir interpréter les textes religieux.

    Le mariage ne crée pas l’obligation. Comme je le disais, ce sont les enfants.

    Le mariage donne un sentiment de sécurité à ceux qui veulent le croire. En fait, tu le dis si bien : c’est comme un CDI. Ça donne l’impression qu’on pourra avoir un travail / de l’amour jusqu’à la retraite / la mort mais ce n’est pas forcément vrai.

    Je reconnais l’intérêt économique du mariage. Les couples qui s’aiment et qui se marient pour cette raison, ça ne pose pas de problème. Ça permet d’unir leur force, et ça, c’est plutôt chouette.

    Pour le coût du mariage, les autres lecteurs ont très bien argumenté ! D’ailleurs, je ne savais pas combien coûte un mariage.

    Le mariage « religieux » est effectivement une institution sacrée. Mais chacun est libre d’y avoir recours ou pas. Le mariage « civil » reste une institution civile. Dans les deux cas, il est important de les respecter.

    Pour finir, je ne pense pas qu’on se marie par conformité. D’ailleurs, de nos jours, il n’y a plus de conformité (mais ça, c’est un autre débat). Je ne connais pas du tout de gens qui se marient par pression de la société. A tous les mariages qui m’a été donné d’assister, ce sont des mariages de coeur, des mariages sincères.

  29. Monalisa 16 novembre, 2010 10 h 01 min

    @Seb : merci Seb d’avoir partagé sur ce blog ton opinion. Par conformité, je ne pensais pas à une pression de la société. Plutôt au choix de se marier « parce que c’est ce que font les autres » et sans connaitre ses propres motivations profondes.

  30. NowMadNow 25 janvier, 2011 2 h 46 min

    Le titre de l’article m’a tout de suite interpelée! Et la lecture ne m’a pas déçue :)

    Très juste et corrosif:)

    Excellente continuation!

    NowMadNow

  31. Isabelle 31 janvier, 2011 18 h 22 min

    6 bonnes raisons pour se marier (je renverse la perspective)

    Pour avoir le joie de dire :
    1) j’adore mon mari, j’adore ma femme
    2) mon mari est le plus beau, ma femme est la plus belle
    3) mon mari est le plus gentil, ma femme est la plus gentille
    4) mon mari est le meilleur des hommes, ma femme est une crême
    5) mon mari est intelligent, ma femme est intelligente
    6) mon mari c’est le meilleur des maris !, ma femme, c’est la meilleure des femmes
    :) :) :)
    Si ces 6 raisons ne sont pas présentes, ne vous mariez surtout pas :)

  32. Laurent 20 février, 2011 19 h 14 min

    Bonjour, lorsque deux êtres s’aiment vraiment ils peuvent vivre ensemble et se marier.
    Jusqu’à la mort cela est uniquement dans la religion. par contre le devoir de fidélité lui est bien réel..
    Si l’on faisait bien la part des choses et ne pas confondre les sentiments amoureux et l’amour vrai. en effet les sentiments amoureux sont éphémères.. le veritable amour est éternel..

  33. costume mariage 3 novembre, 2011 14 h 50 min

    J’ai trouvé ce blog il y a trois heure et et je ne peux plus en décrocher , merci

  34. Gina 27 novembre, 2011 20 h 40 min

    Interressant à lire tous ces commentaires, que rajouter ? apparemment tout a été dit et très bien dit. merci pour toutes vos vues sur un sujet aussi important.

  35. philippe 6 décembre, 2011 12 h 48 min

    bonjour, intéressant ce sujet et de beaux commentaires.
    Le mariage est très certainement une belle invention il « protège »la famille et surtout l’épouse.
    Extrait de la définition par wikipédia
    « Le mariage est l’« union légitime d’un homme et d’une femme ». Il est l’acte officiel et solennel qui institue entre deux époux une communauté de patrimoine et de renommée appelée « famille » dont le but est de constituer de façon durable un cadre de vie commun aux parents et aux enfants pour leur éducation. Dans les sociétés traditionnelles, le mariage est l’alliance politique de deux familles ou de deux clans. »
    On ne parle ici pas d’amour mais de politique et de protectionnisme, bien qu’il y ait encore beaucoup de choses à faire je pense.
    Cela rend responsable devant la loi un homme ou une femme d’élever un enfant dignement.
    En fait c’est un contrat que l’on peut lire ainsi.
    Je t’aime, je me marie je fonde une famille il y a des règles à respecter mais c’est règles sont faites pour te respecter et respecter mes enfants, si je romps ce contrat avec toi il faudra partager nos bien et que je sois responsable de nos enfants et que tu le sois.
    Le mariage est un contrat, l’amour….. c’est une autre affaire où il n’existe que de la liberté et de indulgence. Phil

  36. hannah@methode Tipi 22 décembre, 2011 10 h 03 min

    Se marier ou ne pas se marier n’est peut-être pas la bonne question. Chacun doit trouver sa formule pour se rendre libre, et parfois se marier c’est se rendre libre de ses attachements à vouloir être seule.Etre contre le mariage c’est encore vouloir se battre contre quelque chose et donc ne pas se sentir libre!

  37. portabilité mutuelle 9 janvier, 2012 12 h 25 min

    Comme vous je pense que le mariage n’est qu’une tradition conformiste, un rite de passage. Je n’ai jamais compris l’argument qui veut qu’ »on se marie car on s’aime », si on ne se marie pas on ne s’aime donc pas?! En amour il n’y a pas de règles, il est faux de croire que l’acte de mariage renforce les sentiments ou sécurise le couple, si c’était le cas tout serait tellement plus simple…! Chacun ses choix, le mariage ne fait pas partie des miens!

  38. montre 10 avril, 2012 15 h 10 min

    merci pour pour cette article

  39. Vivelemariage 12 avril, 2012 16 h 00 min

    Votre article témoigne d’une vision extrêmement partielle et triste du mariage, dont vous n’arrivez pas à comprendre le sens profond… peut-être parce que vous avez décrété d’emblée que le mariage c’était le mensonge …
    C’est dommage de diffuser cette image-là du mariage !

    Je pense en effet que le mariage n’est pas pour vous car ce qui ressort de votre article c’est que vous ne souhaitez pas vous engager l’un envers l’autre. Vous avez des sentiments, et vous voulez rester ensemble seulement tant que ces sentiments seront présents. C’est votre choix, et dans ce cas ne vous mariez pas.

    Les couples qui se marient ne « prédisent pas l’avenir », pas plus qu’ils ne se promettent de rester « les mêmes » : en 20, 30, 40 ans de mariage, l’amour change, se transforme, comme les 2 partenaires d’ailleurs, mais ils vivent ensemble et se construisent ensemble sur la base de leur amour.

    Ce que vous n’avez pas compris il me semble, c’est que dans le mariage l’amour n’est plus seulement un sentiment, c’est une décision (de toute façon on sait très bien que les sentiments ne sont pas éternels). Il n’y a absolument pas le « mensonge » dont vous parlez !!! L’engagement que prennent les mariés est celui de se donner tout leur amour et de tout faire pour entretenir et faire fructifier cet amour, sans s’éloigner l’un de l’autre (cela implique des compromis, des efforts constants). On ne garantit pas que l’amour durera éternellement, mais que l’on fera chacun toujours des efforts pour l’entretenir : et quelle raison vois-tu pour que tous les sentiments disparaissent si les 2 époux s’emploient toute leur vie à les faire fructifier ??? Alors bien sûr, c’est difficile, c’est idéaliste, mais c’est un défi qu’on se lance, et comme disait une personne plus haut, c’est peut-être un défi irrationnel, mais il y a une part d’irrationnel dans tout amour !
    Prendre la décision une fois pour toute permet en outre ensuite de ne plus douter, notamment dans les moments de crise.

    De plus le mariage ne crée pas d’obligation pour les couples qui veulent s’engager l’un envers l’autre pour la vie : c’est justement dans le mariage qu’ils se sentent le plus libres, parce que les choses sont claires et qu’ils peuvent s’engager à fond dans des projets de vie à deux, de famille, de maison, etc. Ils ont les mêmes aspirations. Le mariage n’est pas une chaîne pour enchaîner 2 personnes. Si l’exigence de fidélité à vie est vécue comme une contrainte, alors là oui, il vaut mieux y réfléchir à 2 fois avant de se marier ! Il vaut mieux rester à l’union libre qui est beaucoup plus facile à rompre si l’on veut changer de partenaire. Le mariage n’est que pour ceux qui veulent passer toute leur vie avec leur partenaire et lui exclusivement !

    - le mariage est un contrat économique : oui, entre autres, et alors ? Tu le dis toi-même, c’est justement une raison de se marier : pour payer moins d’impôts, pour acheter une maison, pour se prémunir en cas de décès, … parce que ce sont aussi des choses qui comptent dans le quotidien d’un couple.

    - le mariage coûte cher : les autres internautes ont largement argumenté que non ! Le mariage « conformiste » coûte sans doute un peu cher, mais il y a tous les budgets, de quelques centaines d’euros à plusieurs centaines de milliers d’euros. chacun décide en fonction de son budget.

    - le mariage est une institution : parfaitement ! Pour toi manifestement ce mot est négatif, mais on peut aussi le comprendre positivement : un lien culturel qui nous relie à nos ancêtres. Je précise au passage que le mariage ne date absolument pas du 12e siècle (rien qu’à jeter un oeil sur Wikipédia pour voir que c’est absurde), il existait déjà dans l’Antiquité. C’est un facteur de stabilité de toute société.
    Le mariage ne donne absolument pas de droit de possession à un conjoint sur l’autre. On n’est pas l’esclave de son mari ou de sa femme. Chaque conjoint garde son individualité et sa liberté (par exemple le viol conjugal est reconnu par la loi), il n’a pas le droit d’interdire arbitrairement des choses à l’autre ou de contrôler son comportement. Seulement, les époux ont des devoirs l’un envers l’autre. Ces devoirs sont : la fidélité, habiter ensemble, fonder une famille, se soutenir matériellement et moralement tout au long de la vie (« pour le meilleur et pour le pire »). Ce n’est pas un acte de soumission. Ces devoirs sont réciproques.

    Le mariage c’est la construction solide d’un couple préparant la venue des enfants : les 2 parents porteront le même nom que leurs enfants, et auront la même autorité parentale. Je pense que si un jour vous traversez une crise grave avec votre concubin (ce que je ne vous souhaite pas bien sûr), vous regretterez peut-être de ne pas être mariée si le père part du jour au lendemain avec vos enfants sous le bras à l’autre bout de la France … ? Bien sûr vous allez me dire « il ne fera jamais ça » … ? mais qu’en savez-vous ? Vous ne vous êtes engagés à rien l’un envers l’autre (officiellement) donc …

    Enfin, tu dis « mais est-ce sacré de vivre par devoir un vie de désespoir tranquille dans une relation devenue dysfonctionnelle ? Car il ne faut pas confondre la durée d’une relation et sa qualité. » Dans le mariage, on s’engage justement à faire en sorte d’éviter par tous les moyens qu’une relation devienne « dysfonctionnelle » grâce à la communication, au fait de passer du temps ensemble, de consacrer du temps au couple malgré les enfants, aussi de se faire aider par d’autres couples lorsque ça ne va pas… Cela consiste à chercher des solutions pour améliorer les choses, plutôt que de dire « ça ne va plus entre nous, donc on ne s’aime plus, donc on se quitte ». C’est justement pouvoir se dire en temps de crise « je sais qu’il m’aime, et je sais que je l’aime, donc cherchons des solutions pertinentes pour sortir notre couple de cette ornière et retrouver le bonheur que nous éprouvions le jour de notre mariage ».

    « Ce qui est sacré, pour moi c’est l’amour véritable et sincère. C’est d’être honnête sur ce que l’on ressent, de ne pas trahir l’autre et de ne pas se trahir soi-même. » : ce n’est pas du tout incompatible avec le mariage, c’en est même le socle…

    « Par ailleurs, pourquoi aurai-je besoin d’une administration ou une institution religieuse pour “rendre sacrée” une relation ? Seul deux âmes ont le pouvoir de rendre sacré une union. » Non, seul Dieu a le pouvoir de rendre « sacrée » une union … c’est justement pour cela que le mariage s’appelle « sacrement ». On peut bien sûr entendre « sacré » au sens non religieux, mais alors dans ce cas-là ça devient un fourre-tout, le mot n’a plus de sens (cf les expressions « pour moi, la grasse matinée le dimanche matin, c’est sacré! »)
    L’administration ne rend absolument pas « sacré » le mariage, elle enregistre le contrat, c’est tout ! C’est la cérémonie religieuse qui rend « sacré » l’engagement. Quand à l’union libre, le mot est trompeur puisqu’il n’y a justement pas d’union !

    Bref, je crois qu’il ne faut pas aller trop vite en besogne et croire avoir fait le tour du mariage parce qu’on a interrogé 2 copines et quelques tantes sur les motivations de leur mariage… Il faut décoder le sens réel du mariage, qui n’est pas celui que la société véhicule … Le concept même d’ »enterrement de vie de jeune homme/jeune fille » semble dire « profite encore une dernière fois, parce qu’après tu vas te faire ch… toute ta vie… » Or justement non, le mariage est là pour créer un cadre fort et épanouissant pour faire fructifier l’amour sur les bases d’un engagement commun. Ce n’est pas seulement une relation faite de provisoire (quand bien même ce serait du provisoire à long terme) consistant à dire « on reste ensemble tant qu’on s’aime et quand on ne s’aimera plus on se séparera »… Cela consiste à dire : « on se marie parce qu’on s’aime plus que tout, et on fera tout pour continuer à s’aimer quoi qu’il arrive ». C’est une autre façon de dire « notre amour sera plus fort que tout ».

  40. RIO 4 juin, 2012 18 h 13 min

    Interessant comme vision. Je suis loin de me marier mais toutes idées sont bonnes à prendre.

    Cela laisse réfléchir. Je pense que le Pacse est un bon compromis. Le mariage est surtout une fête pour les invités et pour étaler son amour ( a l’instant T ) au grand public. :)

    Joseph RIO.

  41. celine 9 juin, 2012 12 h 10 min

    Ah ben tiens, RIO, justement: « la mariage est (…) pour etaler son amour ». C’est souvent une raison que j entends, ca, le fait de declarer son amour devant tous ses parents et amis, voire a la Terre entiere.
    C’est egalement le principal argument de mon compagnon. Se marier comme une declaration d’amour faite a l autre, comme une promesse de se supporter l’un l’autre, oui. Mais POURQUOI aurait-on besoin de temoins? (au sens large). Declarer mon amour est mon sentiment le plus intime, pourquoi devrais-je l’exposer impudiquement a la terre entiere le jour du mariage???
    Je lirais vos commentaires avec beaucoup d’interet. Trouver une reponse pour moi meme est tres important. Merci d’avance.

  42. rotko 9 juin, 2012 13 h 28 min

    celine disait :

    « Mais POURQUOI aurait-on besoin de temoins? (au sens large). Declarer mon amour est mon sentiment le plus intime, pourquoi devrais-je l’exposer impudiquement a la terre entiere le jour du mariage??? »

    mais c’est un acte social ! il faut eviter les pressions des parents, les mariages arrangés etc, d’où le choix des témoins par les mariés. Ils sont garants d’un acte libre, choisi par les intéréssés.

  43. celine 9 juin, 2012 17 h 32 min

    Rotko, je comprends qu’il y ait a la mairie des temoins obligatoires. Je ne parle pas de ces temoins-la, mais je parle de tous les autres invites! Nous ne sommes pas croyants, donc nous ne ferons pas de ceremonie religieuse. Il y a la solution d’une ceremonie laique. Mais je le ressens comme une mise en scene devant un public (ce que j’appelais les temoins au sens large). Que faire alors? Est-ce qu’un mariage sans ceremonie a du sens?

  44. loveyourneighbour 9 juin, 2012 18 h 18 min

    Un mariage sans cérémonie n’a pas de sens car le sens du mariage n’est pas seulement d’unir le couple en tant que couple (2 personnes qui s’aiment), mais de faire du couple qui se marie un nouveau foyer au sein de la société (= une nouvelle famille). Dans la cérémonie du mariage c’est donc symboliquement la société civile (dans le mariage civil) et/ou l’Eglise (dans le mariage religieux) qui reconnaît le couple comme foyer et l’accueille en son sein. C’est pour cela que l’on invite la famille et les amis. Il s’agit également d’associer ces personnes à notre déclaration d’amour parce qu’elles connaissent (plus ou moins) bien le couple et pourront à l’avenir soutenir le couple dans les moments de difficulté, et aussi parce que c’est important pour nous de partager ce moment crucial de notre vie avec les gens que nous aimons (ce jour fera naître des souvenirs fondateurs dans l’histoire du couple). C’est aussi l’occasion pour la famille et les amis de montrer leur soutien en participant à l’organisation. Souvent ce sont d’excellents moments qui soudent les 2 familles pour le futur.
    Si l’on ne voit que le fait d’ »étaler son amour à la terre entière », alors oui effectivement c’est un peu une mise en scène, une pièce de théâtre, et ça ne sert pas à grand chose sinon à satisfaire son ego ou à s’offrir le jour de ses rêves, pour moi c’est passer à côté du sens du mariage, qui est beaucoup plus profond que la superficialité d’une « démonstration d’amour »

  45. celine 9 juin, 2012 21 h 20 min

    Point de vue interessant, loveyourneighbour. Merci. Pour vous le sens du mariage est « beaucoup plus profond que la superficialite d’une demonstration d’amour ». Pouvez-vous m’en dire plus?

  46. loveyourneighbour 10 juin, 2012 12 h 22 min

    C’est ce que j’ai essayé d’expliquer dans mon précédent commentaire : pour moi il ne s’agit pas de dépenser un fric fou pour en mettre plein la vue à ses invités, pour dire « on a besoin de montrer à tout le monde qu’on s’aime » (en théorie les invités connaissent bien le couple et le savent donc déjà), mais plutôt « nous allons prendre aujourd’hui un engagement extrêmement important et nous voulons vous associer à cet engagement parce que vous comptez pour nous ».
    J’ai développé ma conception du mariage plus haut dans un long commentaire sous le pseudo « vivelemariage » ; je pourrais la résumer de cette façon : le sens profond du mariage c’est de prendre l’engagement envers son partenaire de fonder une famille avec lui/elle et de faire tous les efforts nécessaires pour entretenir les sentiments amoureux tout au long de la vie (ce qui implique efforts, sacrifices et compromis quotidiens), ou tout au moins, si jamais les sentiments venaient à s’étioler, d’entretenir l’affection et la tendresse. C’est la reconnaissance que l’unité de la famille est plus importante que tout et que le bonheur s’acquiert non pas par la multiplication des relations de courte durée mais par la réalisation d’un projet de vie commun avec une personne qui nous est « spéciale » et particulièrement chère.

  47. Numero rio 9 juillet, 2012 16 h 16 min

    Si l’on faisait bien la part des choses et ne pas confondre les sentiments amoureux et l’amour vrai. en effet les sentiments amoureux sont éphémères.. le veritable amour est éternel..

  48. dosh 12 juillet, 2012 0 h 10 min

    Se marier? Pour ensuite perdre la moitier (voir plus) de ce qui m’appartient en cas de divorce?

    Cette raison est suffisante pour ne pas vouloir se marier. C’est une institution qui ne bénéficie que la femme.

  49. Seb 12 juillet, 2012 19 h 53 min

    @dosh: Ce raisonnement n’est pas correct. Il existe différent types de contrat de mariage et l’un deux permet justement à chacun de conserver ses biens en cas de séparation.

  50. Le mariage selon Dieu 17 juillet, 2012 17 h 09 min

    Bonjour à tous,

    Tout d’abord le mariage est la première institution de Dieu pour les hommes, effectivement si nous regardons dans la Genèse, Dieu dit: qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul, c’est pourquoi Dieu endormit Adam et de lui en fit sortir Eve (Genèse 2:21-24), Eve n’est sortit que d’un seul homme, pas 2… pas 3… donc si l’amour est véritable, il est éternel, il peut y avoir toutes les difficultés du monde, mais parce que le couple est fondé sur l’amour alors il tiendra et même si il y a toutes sortes de tentations à l’extérieur, si l’amour était présent au début alors il est toujours là, mais tout est un problème d’entretien! Alors les 2 se lassent et se séparent (beaucoup par la suite rechercheront la passion de l’amour qu’ils ont perdu au fil des années). C’est vrai qu’à l’époque il n’y avait pas de mariage à l’Eglise ou encore à la mairie, mais aujourd’hui si c’est instauré alors on s’adaptent aux lois, afin d’être reconnue en tant que mari et femme même administrativement, non pas que c’est une sécurité, mais surtout pour être reconnue aux yeux de tous (le mariage c’est quand même un mélange et en revient fait où le Seigneur nous dit que l’homme et la femme ne feront qu’un).
    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que de nos jours beaucoup se marie juste pour porter une jolie robe, avoir la plus belle soirée de tout les siècles, et donc oublie la profondeur de l’acte posé, c’est pourquoi il y a autant de divorce. lorsqu’on se marie, la pensée de ne pas être fidèle à notre conjoint ou encore la pensée du divorce ne doit pas avoir sa place, car au commencement il en était pas ainsi, c’est très beau le mariage mais ce n’est pas une décision à prendre à la légère, c’est comme les enfants, on les fait pas pour les abandonner après… Si on ne se sent pas prêt à vivre pour l’autre et arrêter de se focaliser sur sois même, alors ne pensons pas mariage ça éviterait beaucoup de dégâts.

  51. Seb 18 juillet, 2012 0 h 03 min

    Très bien résumé, je n’aurais pas dit mieux.

  52. aurelie 4 août, 2012 8 h 51 min

    Je crois qu’il faut dissocier le mariage tel qu’il est perçu par les religions et le contrat qu’est le mariage civil en France.
    Sinon à l’inverse voici ici 10 raisons de se marier http://www.lovepresse.com/se-marier/

  53. Lu 7 octobre, 2012 2 h 01 min

    Je découvre toute l’intelligence des arguments.
    Pour le coup, sans rapport avec la religion, il me semble qu’il en manque un.
    Il s’agit bien d’une modélisation dans la société humaine de ce qui existe naturellement : très basiquement un couple se forme pour procréer et pourvoir aux besoins de leurs progénitures jusqu’à leurs autonomies.
    Après c’est le divorce qui prend le relais si besoin est.

    Et dans cette conception de la société proche de la nature -et en établissant des règles parfois assez subtiles pour résoudre les « aléas » – j’ai l’impression que c’est une réussite. Mais ce n’est pas la panacée et tout autre contrat privé peut faire l’affaire si les personnes de bonne intelligence négocient selon leur conviction. Après c’est un contrat, et comme dans tout contrat, il y a ceux qui le respectent et les autres. Mais chacun est libre de souscrire ou pas.

  54. Edwige 23 octobre, 2012 15 h 03 min

    Oui je pense effectivement que la seule raison valable c’est le contrat. Dès qu’il s’agit de payer moins d’impôts, il faut sauter sur l’occasion, ce n’est pas si souvent. Pacs ou mariage, il faut voir le plus intéressant à ce niveau là.
    Le mariage est une coutume un peu veillotte qui se base sur des mentalités d’autrefois. Avant on restait ensemble justement parce qu’on était marié… et peu importe si l’amour était encore présent. Comme dit ma grand-mère après : « après c’est plus de l’attachement »…

  55. Angie 13 décembre, 2012 7 h 49 min

    J’ai 23 ans, je suis avec mon copain depuis 2 ans, et on veut se marier. Pas tout de suite, bien sûr, mais on en a l’envie.
    Pourquoi je veux me marier ? La première raison que je donne est toujours la même : je veux porter son nom.
    Pour le reste, les contrats de mariage et divorces existent ! :p

  56. Lu 13 décembre, 2012 14 h 49 min

    Il faudrait un mariage bail à durée déterminée de 3 ou 6 ans, avec reconduction automatique pour une période…

    Plus le mariage formule harem à 3, 4 , 5 ou plus …

    Plus le mariage open, où l’on entre et sort sans condition à part l’acceptation de celui qui reste,

    Enfin le mariage solo car l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même.

    Oh, je sens qu’on va bien se mar(r)(i)er !

  57. quiqui 18 mars, 2013 23 h 16 min

    Moi je ne veux plus jamais aller dans un mariage tant que le mariage pour les couples du même sexe ne seront pas autorisés. Cela me fait plus de mal que de bien. Voir ces personnes faire la fête, du genre m’as tu vu avec ces voitures qui klaxonnent alors qu’il y a des couples qui n’y ont pas le droit. C’est facile pour les hétéros, mais si ils étaient homos ils feraient moins les malins.

  58. meditel 3 mai, 2013 20 h 51 min

    on se marie pour être moins vulnérable on est né dans l’insuffisance tjrs a la recherche du complément manquant le monde est binaire un homme et une femme ça fait partie des besoins primitif attaché son coeur les sentiments peuvent changer pcq ils dépendent du jugement mais ce qui ne changera pas c’est l’engagement ce qui permet de rectifier le jugement

  59. [...] 参考記事:6 bonnes raisons pour ne jamais se marier [...]

  60. [...] 参考記事:6 bonnes raisons pour ne jamais se marier [...]

  61. nekochris 7 octobre, 2013 16 h 10 min

    Je faisais une recherche là-dessus justement ! Car, je suis en plein doute, entre me marier ou pas ??? Autour de moi, il y a des divorces, et les couples libres restent ensemble comment alors expliquer ça ?
    Le mariage serait-il une malédiction ? Je suis chrétienne, et je sais que certains chrétiens ne passent pas forcément à la mairie, ils restent en couple libre sans culpabiliser vis à vis de Dieu. Je marierais jamais pour faire plaisir à quelqu’un. Bien sur si un couple divorce, cela veut forcément dire que même si ils n’étaient pas mariés, ils n’auraient finis pas romprent. Mais pourquoi un mariage sur deux se termine par un divorce ? Si finalement, le mariage est une preuve d’amour, pourquoi tant de ruptures alors ? Est-ce que finalement le mariage ne provoquerait-il pas une pression au couple, qui veut tellement le réussir, et le faire durer, que cela en devient obsessionnel ? Et à faire tellement bien, on finit par se louper ! Je trouve que les couples mariés stressent plus que les couples libres. L’argent devient un sujet très présent, des conflits sur les projets futurs, car certains mariés changent de direction, et la phrase « tu m’avais promit, tu t’es engagée vient dans le discussion ». D’autres deviennent plus possessifs, ils s’imaginent que l’autre est devenu leur propriété. Tous ces exemples, je les aie malheureusement vaincus dans mon entourage ! Aujourd’hui, ce n’est pas un manque de confiance envers mon chéri et moi, mais vis à vis du mariage ! Je ne veux pas que notre amour devienne un challenge, ni nous donne la pression que maintenant que nous sommes mariés, il faut assurer ! Alors, je me suis dis, peut-être que nous ferons un « non mariage ». Pas d’église, pas de marie, pas d’engagement verbale, juste une déclaration poétique, en petite communauté, après tout si tout aussi symbolique ;)

  62. rose 29 décembre, 2013 16 h 51 min

    Se marier pour porter une belle robe blanche, je me retrouve bien dans cette raison! rire beau blog que je découvre au passage

  63. Des Bons Parents 20 mai, 2014 11 h 50 min

    Ah ben tiens, RIO, justement: « la mariage est (…) pour etaler son amour ». C’est souvent une raison que j entends, ca, le fait de declarer son amour devant tous ses parents et amis, voire a la Terre entiere. C’est egalement le principal argument de mon compagnon. Se marier comme une declaration d’amour faite a l autre, comme une promesse de se supporter l’un l’autre, oui. Mais POURQUOI aurait-on besoin de temoins? (au sens large). Declarer mon amour est mon sentiment le plus intime, pourquoi devrais-je l’exposer impudiquement a la terre entiere le jour du mariage??? Je lirais vos commentaires avec beaucoup d’interet. Trouver une reponse pour moi meme est tres important. Merci d’avance. – See more at: http://www.lebonheurpourlesnuls.com/2010/10/6-bonnes-raisons-pour-ne-pas-se-marier/#sthash.RPitwqbi.dpuf

  64. Erna 13 août, 2014 14 h 02 min

    Pourquoi je suis mariée et désire continuer de l’être?
    Le vrai amour est un engagement à rendre l’autre heureux indépendamment de son comportement, le vrai amour ne finit pas.
    Le mariage est le meilleur cadre pour exprimer cet amour.
    je comprends que cela soit difficile à comprendre pour certains.
    Aristote l’a bien dit, « la performance vient de l’être, et non du faire ».
    le vrai amour n’est pas un sentiment mais un engagement, il dépend de la nature de la personne engagée à aimer.
    Il faut faire le bon diagnostic.
    Si vous n’avez pas la nature à faire preuve d’un tel amour, cherchez de l’aide.
    Je suis mariée depuis 18 ans à la même personne, pas parce que nous sommes parfaits, ou parce que la « flamme » a toujours brillé, mais parce que nous nous sommes engagés, et c’est cela qui fait de nous un couple heureux.

  65. Aurélie 20 octobre, 2014 16 h 35 min

    Les 6 raisons évoquées ci-dessus sont justes. Mais pour moi, l’amour triomphera envers et contre tout. Même si le mariage demande des sacrifices, coûte cher et est basé sur le mensonge, je souhaite me marier plus tard et pouvoir dire un jour « je suis la femme d’un tel ». J’ai déjà repéré ma robe de mariage http://www.robedesoireechic.fr/fr/193-robe-de-mariee-cw1001.html mais bon mon homme n’a pas l’air décider à me demander en mariage! Cela fait quand même 7 ans qu’on est ensemble…

  66. Portabilité Mutuelle 30 novembre, 2014 2 h 31 min

    Le bonheur c’est d’avoir quelqu’un pour en partage la vie :)

  67. Marie Jean 30 novembre, 2014 2 h 38 min

    Je suis absolument contre ces 6 idées

  68. Luc Feron 30 mai, 2016 16 h 12 min

    Incroyant devenu chrétien, puis marié, je peux répondre affirmation par affirmation.

    Le mariage est basé sur le mensonge….Comment peut-on affirmer avec certitude que l’on ressentira le même amour à vie pour son partenaire –faux …… l’amour n’est pas une futile sensation charnelle qui change au gré de la direction du vent…les évangiles expliquent ce qu’est le véritable amour…Basé sur la discipline, le respect de l’autre, la tolérance, l’indulgence…..oui, les croyants le savent et le ressentent avec acuité…..le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité ….Vous confondez tout simplement le pseudo amour charnel et l’amour fruit de l’esprit, l’un qui n’est qu’hormonal et qui est volatil, l’autre qui ne meurt jamais car il croit sans cesse .Ce fruit de l’esprit est accessible à tous, il suffit de respecter les principes du mariage.

  69. Noémie 21 février, 2017 4 h 36 min

    Le mariage, c’est la volonté à deux de créer l’unique.
    -  Friedrich Nietzsche ; Ainsi parlait Zarathoustra
    Le mariage ne convient qu’aux gens doués d’un caractère flegmatique, et nullement aux imaginations vives et bouillantes, auxquelles tout état permanent, de quelque nature qu’il soit, paraît insupportable. -Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Pensées sur le mariage
    Le mariage est une comédie, et je n’ai pas le génie de Molière.
    -  Sacha Guitry ; Jean de La Fontaine
    Le mariage est chose à faire, mais chose sans cesse à refaire.
    - André Maurois ; Sentiments et coutumes

  70. Jean 2 mars, 2017 18 h 46 min

    Bonjour,
    Le mariage n’est ni un choix économique, social, culturel, religieux, politique,….
    Le mariage est une vision partagée de la vie entre deux personnes qui s’estiment et estiment pouvoir collaborer, malgré leurs faiblesses, pour construire un avenir commun.
    Il est légitime de dépenser 10.000 euros à l’occasion de son mariage. Pourquoi? Parce que l’argent est fait pour être gagné puis dépensé.
    Il est légitime de passer devant monsieur le maire ou le prêtre. Pourquoi?
    Parce qu’ils sont les représentants de la communauté. Nous sommes plus heureux en communauté que seuls.
    Se marier c’est accepter d’ouvrir son soi à un autre soi. A quelle fin?
    Rapprocher des personnes du monde dans leur spécificité et diversité.
    Et les difficultés inhérentes à toute cohabitation? Il faut faire avec. La difficulté est souvent dans notre tête, dans notre regard, dans nos conceptions de la vie, dans nos préjugés, dans nos attentes toujours changeantes et renouvelées.http://conseilsgratuits.blog4ever.com/
    Jean KAZADI

  71. troll 17 mai, 2017 13 h 50 min

    Arrêtez de vous trouver des mauvaises raisons de ne pas vous marier pour prouver aux autres que vous êtes mieux qu’eux.
    Trouvez vous quelqu’un et faites comme tout le monde voyons.
    Soit vous faites comme tout le monde et on vous fiche la paix, soit vous provoquez les autres en essayant de vous la jouer plus malin et attendez vous aux remarques.

    Vous avez le choix c’est ça l’essentiel.

Leave a Reply

Powered by WordPress