Etes-vous à l’aise en toutes circonstances ?

Autumn

Le roi Louis II de Bavière était passionné par Wagner et les châteaux : le premier qu’il fit construire fût le fameux château de Neuschwanstein, sorti tout droit d’un conte de fées.

Mais ce roi étonnait encore d’avantage par son comportement. Il passait le plus clair de son temps à la campagne, seul avec des serviteurs ou des gardes. Il dormait le jour et se levait à la nuit tombée.

Il refusait d’être présent aux fêtes de la cour et se faisait organiser pour lui seul des représentations théâtrales, des opéras et des concerts. Dans les diners de galas où il était forcé de paraître, il se dissimulait derrière une montagne de fleurs… car il était d’une timidité maladive !

A en croire les sondages, un français sur deux se déclare timide.

Mais au fond, existe-t’il des gens qui n’ont jamais connu le stress de faire un exposé devant sa classe ? Qui se sentent parfaitement à l’aise en rejoignant un groupe d’inconnus ? Et qui n’ont jamais eu peur d’aborder une personne du sexe opposé particulièrement attirante ? J’en doute.

Bien sûr, il y a différents degrés de timidité.

Se lancer des défis progressifs et sortir de sa zone de confort un peu chaque jour est un bon moyen d’avancer. Forcément, le 100ème coup de téléphone passé à un prospect est toujours plus facile que le premier ou le deuxième.

Il y a trois astuces qui m’ont particulièrement aidé dans l’exercice stressant des exposés devant un amphithéâtre :

1 – Arrêter de se concentrer sur ses sensations (de stress, de moiteur, de peur du regard des autres). Et accorder toute son attention au message transmis à l’interlocuteur. Pour faire en sorte que l’exposé soit claire et compréhensible.

2 – Respirer pour détendre… ce qu’on peut. Parce que sinon, avec un débit de mitraillette, le public est largué très sûrement.

3 – Constater que ce qui se passe à l’intérieur de vous ne se voit pas forcément. Malgré mon visage brûlant, un débit de paroles saccadé, un nœud dans le ventre , le cœur battant à grands coups, des mains tremblantes, mon premier public m’avait trouvé… très à l’aise !

Même si vous ne vous considérez pas comme particulièrement timide, n’arrêtez jamais de repousser les limites de votre sphère de confort. Vous aurez ainsi plus de chances d’obtenir ce que vous voulez et de vous sentir à l’aise en toutes circonstances.

 

NB : Les plus timides pour qui ces conseils ne suffisent pas pourront songer à investir dans un programme plus détaillé pour les guider.

Creative Commons License photo credit: Borya

Technorati Tags: , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


8 commentaires pour “Etes-vous à l’aise en toutes circonstances ?”

  1. Grégory 23 août, 2010 10 h 42 min

    La respiration marche TOUJOURS en situation de stress, quelque soit la raison de ce stress.

    je trouve aussi que, dans le cadre d’une présentation orale devant plusieurs personnes, se concentrer sur le message est une très bonne chose.

  2. [...] This post was mentioned on Twitter by Dev Perso, Mohamed Semeunacte. Mohamed Semeunacte said: Etes-vous à l’aise en toutes circonstances ? http://bit.ly/9jqbIX @LeBonheurPrLesNuls [...]

  3. www.fuzz.fr 24 août, 2010 15 h 53 min

    Etes-vous à l’aise en toutes circonstances ?…

  4. Julien 26 août, 2010 7 h 51 min

    Minimaliste et efficace, j’aime beaucoup cet article qui nous rappelle quelques principes suffisants pour perdre sa timidité apparente! A bientot!

  5. [...] n’arrivent pas à gérer des situations banales qui semblent dérisoires pour une autre. Le roi Louis II de Bavière était par exemple un timide maladif. Plus proche de moi, un chef d’entreprise m’a avoué ne [...]

  6. [...] milieu d’un groupe de motards genre “hell’s angels” ou partout ailleurs, il déambule avec aisance et grâce, n’affichant aucune peur et disant ce qu’il pense. Jamais en retrait, il est visible [...]

  7. [...] plutôt toute cette énergie à agir. Faites-vous des petites séances d’entrainement pour sortir de votre timidité, vous libérer de votre recherche d’approbation,…  Faites comme les entreprises, les [...]

  8. Fajr Breeze 7 mars, 2011 21 h 12 min

    La timidité est un grand frein de la créativité et le bonheur.. :s

Leave a Reply

Powered by WordPress