Faut-t’il jeûner pour rester jeune ?

Le jeûne n’est pas à mon avis LA voie magique et incontournable vers la connaissance de soi, le bonheur ou même la santé. Par contre, c’est une aventure étonnante…

Il existe de nombreuses formes de jeûne : jeûne hygiéniste, mono-diète, jeûne hebdomadaire, jeûne à l’eau… Moi, j’ai essayé 2 semaines (non consécutives) de “jeûne et randonnée” avec l’association laïque salutterre en 2005. Le principe : on jeûne pendant une semaine, et on marche…

Quelle mouche m’a piqué ?

Les promesses du jeûne

Saxerlücke, Alpstein/Appenzell, SwitzerlandNon, je ne me prends pas pour Gandhi… J’ai juste été séduite par les promesses de ce jeûne découvert sur internet : élimination des toxines et des vieilles graisses, rajeunissement du corps, amélioration de la santé, nettoyage du corps avant une grossesse, éveil de la conscience et de l’intuition, …

Le credo de base c’est celui-là : le corps utilise l’énergie qui sert habituellement à la digestion pour faire un grand nettoyage, se réparer, voire se guérir.

Et me voila partie (un peu effrayée) pour l’aventure.

L’envers du décor

Le côté désagréable est apparu tout de suite : j’ai vomi tout le long du jeûne. Chacun dans le groupe réagissait d’une façon personnelle  : ma voisine de chambre migraineuse avait des migraines, un homme qui avait eu un ulcère sentait son estomac le lancer, et moi, telle le Petit Poucet, je laissais des traces de mon passage tout le long de la route…

Certains semblaient ne pas avoir de symptômes désagréables. Avaient-ils planqué un paquet de gâteaux sous leur matelas ? Je crois que non… Après tout, on payait pour faire ce jeûne (550€). Certes, c’était en pension complète (hi hi hi), mais avec cet argent, j’aurais pu m’offrir plusieurs repas gastronomiques à l’étoile Michelin du coin.

Pour continuer la liste des désagréments conséquents au jeûne : on ne dort pas la nuit, on n’arrive pas toujours à se concentrer sur un livre et donc on s’ennuyait pas mal le soir.

Par contre ce qui était stupéfiant, c’était, entre 2 moments de faiblesse, de ressentir des pics d’énergie. Après plusieurs jours à marcher sans manger, on avait des moments de vrai patate… Ca venait d’où toute cette énergie ? Et la nourriture ne me manquait pas bizarrement.

Le bilan de l’expérience

J’ai perdu quasiment toutes mes vieilles graisses. Mais ai-je rajeuni ? Seules mes cellules le savent… Suis-je devenue plus consciente ? C’est pas très net. Ai-je passé par la suite une grossesse merveilleuse ? Non, j’étais une vraie Tamalou pendant 9 mois…

“Il faut souffrir pour être belle” disait la marraine à la petite sirène…“Il faut se priver pour être en bonne santé ?”. Pas si sûr.

Par contre, j’ai constaté que le corps avait beaucoup plus de ressources qu’on ne l’imagine. Sauter un repas ou faire des repas de fruits ne me fait plus peur. Je sais qu’on peut même arrêter de manger pendant une semaine : on n’en meurt pas… J’y ai gagné un vrai sentiment de liberté face à la nourriture.

Et vous, avez-vous une expérience de jeûne ? Ca vous tente ou bien vous ai-je complètement dégoûté ?

NB : si le jeûne vous intéresse,  j’ai découvert une autre expérience de jeûne par Boréale. Elle confirme le côté pénible de la chose…

Creative Commons License photo credit: Dom Dada

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


16 commentaires pour “Faut-t’il jeûner pour rester jeune ?”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dév Perso, Lebonheurpourlesnuls. Lebonheurpourlesnuls said: Mon expérience de "jeûne et randonnée"… http://su.pr/1RYEHe [...]

  2. www.fuzz.fr 7 juin, 2010 15 h 39 min

    Faut-il jeûner pour rester jeune ?…

  3. Jean-Philippe 7 juin, 2010 21 h 28 min

    Merci beaucoup de partager ton expérience Mona Lisa, c’est intéressant. Parce que j’ai moi-même fait une semaine de jeune complet il y a quelques années et j’en garde les mêmes souvenirs que toi – sauf que je n’ai pas eu de vomissements. J’avais continué ma vie normale et je fus surpris par la résistance de mon corps ainsi que ses pics d’énergie bien que parfois ce fut dur. J’ai ensuite réintroduit l’alimentation tout doucement mais là, elle a pris une toute autre saveur. ;)

  4. David 8 juin, 2010 9 h 58 min

    Bonjour,

    Je pratique moi aussi le jeûne, et justement je viens d’en faire un très court avec une amie.
    Très court car pour elle c’était une première expérience, et aussi car nous n’avons pas la chance de pouvoir nous payer ce genre de retraite… alors jeûner en ville c’est pas facile …
    Quoi qu’il en soit, nous avons aussi fait de longue ballades, et nous avons profité pleinement des bienfaits de cette pratique :)
    Je me permet de mettre un lien vers mon premier billet à ce sujet, et vous laisse le soin de découvrir les autres :
    http://apj.lescigales.org/vivre-sain/preparation-jeune-holistique

    a bientôt,
    David T.

  5. Younes 8 juin, 2010 13 h 47 min

    Salut Mona Lisa,
    Je viens juste de découvrir ton blog: un bon contenu, je te souhaite bonne continuation.
    > Et vous, avez-vous une expérience de jeûne ?
    Depuis 10 ans presque, je jeûne un mois chaque année, ce n’est pas un jeûne continu rassure-toi. :)
    Voilà le principe de ce jeûne : De 4h – 5h du matin, jusqu’au coucher de soleil (18h – 20h selon la saison) ce qui fait en moyenne 14 ~ 16 h /jour.
    Ce jeûne s’appelle le jeûne de Ramadan, obligatoire dans l’islam pour les musulmans qui ont atteint la puberté.
    Sinon, le jeûne continu (toute la journée) est interdit chez nous.

    Younes.

  6. Boréale 8 juin, 2010 17 h 06 min

    Salut MonaLisa ! :-)
    Merci pour le lien ! :-)
    C’est curieux ces vomissements… et intéressant de voir que selon tes expériences, nombreux étaient ceux qui rencontraient un problème particulier… Dans mon cas, pendant la première expérience que je raconte sur mon blog, je me souviens de très pénibles douleurs de tous les muscles du visage… ça m’inquiétait…
    J’ai refait une semaine il y a 6 mois, mais moins draconienne, en me permettant de boire du thé (ma drogue perso ! :-). C’était nettement moins dur. Et je n’ai pas eu de douleurs au visage. Est-ce dû au thé, ou au fait que mon corps ait acquis une (toute) petite habitude du jeûne ???
    J’envisage d’ailleurs de recommencer une semaine.

    A noter : j’ai pu constater que pendant une semaine de jeûne, il était indispensable de faire du sport TOUS les jours, sans exception.
    Pour ça, « Jeûne et randonnée », c’est pas mal !
    Bon alors, tu recommences quand ? ;-)

  7. Monalisa 11 juin, 2010 19 h 50 min

    Merci pour vos témoignages à tous les 3 !

    @Jean-Philippe : c’est vrai que la réintroduction lente des aliments est savoureuse mais importante. J’ai eu du mal à ne pas me jeter sur le frigo et à maitriser l’avidité !

    @Younes : merci pour les informations sur le ramadan. C’est vrai que c’est un autre type de jeûne aves ses particularités bien précises.

    @Boréale : pendant le jeûne, notre accompagnatrice nous proposait de manger une cuillérée de miel ou un peu de jus de pommes dilué quand les symptômes du jeûne étaient trop pénibles. Pour moi, ça arrêtait net les nausées… pendant quelques temps. Mais je ne pense pas refaire un jeûne de sitôt. Car si on est tous d’accord sur le côté pénible, le bénéfice ne me paraît pas si évident si j’examine l’ »après-jeûne ». J’ai été séduite par la « théorie » et j’ai lu pas mal de choses enthousiasmantes sur le sujet. Mais est-ce que ce n’est pas beaucoup de mal pour pas grand chose si on essaie d’être objectif ?

  8. Boréale 14 juin, 2010 13 h 11 min

    Salut Mona Lisa,

    Je comprends tes doutes sur le jeûne . Je n’ai pas de certitudes non plus.
    Cependant, si je me pose des questions sur les conséquences physiques (positives ou négatives), je trouve par contre qu’une semaine de jeûne a un impact mental très positif, en remettant « les compteurs à zéro » en quelque sorte. C’est une manière de questionner les habitudes, alimentaires et autres.
    C’est surtout la tête que je nettoie j’ai l’impression.
    C’est pourquoi je me relance pour une semaine, après avoir fait une semaine il ya 6 mois, et une première il y a 1 an. :-)

  9. Monalisa 14 juin, 2010 20 h 21 min

    C’est vrai qu’après le jeûne, je me suis senti très positive mentalement pendant une longue période. Je n’étais pas certaine de pouvoir attribuer cet état aux jeûne car j’étais parallèlement dans un contexte « faste ». Mais c’est peut-être lié…

    Bon courage pour ton prochaine jeûne ! Tu vas devenir une experte : ça m’intéresse beaucoup de savoir si tu confirmes ou pas l’effet bénéfique sur le mental.

  10. Gilles (Objectifs Liberté) 26 juillet, 2010 8 h 52 min

    Expérience intéressante que je n’ai jamais tenté mais oui on doit survivre le corps humain est fait pour cela sinon nous ne serions pas la aujourd’hui. Par contre si je le faisais je prendrais des compléments alimentaires (vitamines, oligo éléments).

    Quelques questions si tu le veux bien :

    Combien de kilos as tu perdu sur une semaine ?
    As tu eu des vertiges ?
    As tu perdu beaucoup de muscle ?

    Merci

  11. Monalisa 26 juillet, 2010 14 h 09 min

    Bonjour Gilles et bienvenue sur le site,

    Je suis passé d’un poids de 60 kg (pour une taille de 1m68) à 55 kg après 1 semaine de jeûne.
    Oui, j’ai eu des vertiges : je me suis même évanouie au tout début du jeûne. Apparemment, ça correspondrait à des problèmes d’hypotension (d’après notre animatrice).

    Nétant pas très musclée, ma perte musculaire n’était pas vraiment évidente…
    Cependant, je pense que j’ai perdu des muscles, car j’étais fatiguée après le jeûne. J’ai mis quelques jours à reprendre des forces.

    Bon, j’espère ne pas t’avoir trop découragé si un jour tu voulais tenter l’aventure… Ca reste quand même supportable ! La question pour moi, c’est plutôt de savoir si ça vaut le coup.

  12. Gilles (Obectifs Liberté) 30 juillet, 2010 21 h 28 min

    Je crois que ça me ferait pas de mal de jeuner une semaine, ça me ferait perdre mes 5 kilos de trop mais je pense qu’il vaut mieux les perdre progressivement pour que cela soit durable.

    Je ne tenterais pas l’aventure du jeune pur et dur, en tous cas pas plus d’une journée. Notre corps peut selon moi s’y adapter (mais cela doit avoir un prix) sur de longues durées sinon nous n’aurions pas survécu depuis si longtemps. Par contre passer quelques jours en restriction calorique (pomme, soupe et protéines pur du genre blanc d’œufs) , ça me semble plus intéressant mais il n’y a plus l’aspect un peu mystique du jeune.

  13. stephane 27 septembre, 2010 20 h 28 min

    bonjour,

    j’ai cet été tenté l’expérience du jeûn et randonnée après une hésitation de 3 ans.

    au programme randonnée de 14 kilomètres entre landes et pays basque et séance de yoga pour la recirculation des énergies.

    tout s’est très bien passé , aucun désagrément particulier et l’étonnement de ne pas avoir de sensation de faim (ce dès la purge au jus de pruneaux)tout en ayant une énergie énorme pendant cette période.

    ma perte de poids fût de 8 kilos (que j’ai quasiment repris depuis).

    la semaine du retour fût super avec une belle énergie.

    l’animatrice du jeûne est importante pour l’accompagnement.

    je m’étais mis un challenge avec moi même en réalisant cela et c’est toujours très gratifiant de réussir dans de bonne condition des défis qui visent à nous dépasser.

    mon prochain défi apprendre le flysurf

  14. Monalisa 28 septembre, 2010 10 h 36 min

    Merci beaucoup Stéphane pour ce retour d’expérience ! C’est vraiment le but que chacun vienne ici parler de son expérience pour tenter de savoir si oui ou non c’est utile et efficace.

    Apparemment, pour toi tout s’est passé nickel !!!

    De mon côté, comme tu as pû le lire c’était plus dur.

  15. [...] parents : ils avaient connu une enfance très pauvre et les privations de la guerre. Et pourtant, jeûner pendant une semaine est considéré par certains comme une pratique excellente pour la santé et [...]

  16. Lipocavitation 4 mars, 2011 19 h 33 min

    En dehors d’une revendication que l’on souhaite faire entendre, le jeûne n’apporte rien de bon d’un point de vue santé, toxine ou mauvaise graisse…

Leave a Reply

Powered by WordPress