Etes-vous une méduse ?

 

Ce mois-ci dans le festival A la croisée des blogs, le thème retenu est “Quelle sera votre autobiographie ?”. C’est un excellentissime sujet car nous devrions tous apprendre à écrire notre futur. Pour cela, 4 étapes à mon avis sont nécessaires.

1 – Sachez ce que vous voulez être, faire et avoir

Si vous ne savez pas ce que vous voulez mettre au programme, ça va arranger beaucoup de monde. Votre compagne (compagnon), vos enfants, vos parents, votre employeur, diverses associations, …sauront très bien, eux, comment occuper le reste de votre vie à leur propre fin.

André Agassi par exemple est devenu n° 1 mondial parce que son père l’exigeait pour se venger d’une carrière de boxeur raté. Or Agassi détestait le tennis ! (voir Open)

Etes vous une méduse ? Ne pas savoir ce qu’on veut, c’est vivre en mode méduse : vous êtes ballotés par les flots et les courants décident de la plage sur laquelle vous allez échouer. Autrement dit, quand on ne sait pas ou on va, on ne sait pas où on arrive.

2 -  Parlez-en autour de vous

Il peut-être intéressant de parler de vos objectifs autour de vous : ça peut vous ouvrir des portes, vous permettre de faire des rencontres profitables. Mais dans tous les cas, mieux vaut éviter les rabat-joie et les gens négatifs qui vont vous faire douter de vous.

3 – Tenez le cap

Une fois vos objectifs définis, il faut les garder en tête en permanence, les visualiser dans les détails, s’auto-conditionner à la réussite . Pour contrer mon pessimisme naturel, je lis tous les jours une liste des objectifs de ma vie.

Cette étape est à mon avis la plus difficile. Surtout si vos objectifs vous paraissent irréalisables. Mais seules les personnes irréalistes ont fait avancer les choses sur cette planète. Comment disait Mark Twain “ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait”. Mais attention, je ne vous dis pas de manquer complètement de lucidité et de vous retrouver dans les inoubliables de la “Nouvelle Star”. Si vous avez une voix de casserole, un sens du rythme trop personnel et que vous voulez être le vainqueur 2010, alors il faudra peut-être travailler avant de vous inscrire.

Il peut être nécessaire également à cette étape de surveiller avec vigilance vos pensées. Si vous désirez devenir riche mais que vous pensez que l’argent corrompt, vous mettez en action des forces opposées. Et vous risquez le surplace.

4 – Faites comme si tout était déjà arrivé

Vivez au quotidien comme si tout était déjà arrivé. Entrez dans le film et comportez-vous comme ce personnage mince, riche, détendu, sûr de lui et serein que vous désirez devenir. Ne vivez pas en étant crispé sur vos désirs. La meilleur façon de tout rater, c’est de se dire : je serai heureux lorsque je serai mince, riche, quand j’aurai rencontré le prince charmant, … Non, en fait, on peut être gros, pauvre, seul, con, et profiter de la vie à 263 %.

Et bien sûr : entrez dans l’action ! Mais il ne s’agit pas de s’agiter dans tous les sens comme ça se voit en permanence en entreprise.  Il faut surtout poser des actions inspirées.

Alors dites-moi, avez-vous une idée de ce que vous allez être, faire et avoir à court, moyen et long terme ? Etes-vous une méduse ?

Technorati Tags: , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


9 commentaires pour “Etes-vous une méduse ?”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Dév Perso, Lebonheurpourlesnuls. Lebonheurpourlesnuls said: http://www.lebonheurpourlesnuls.com/2010/05/etes-vous-une-mduse/ [...]

  2. Sylvain 8 mai, 2010 6 h 28 min

    J’aurais plutôt tendance à faire ce que j’ai envie de faire en général, mais en essayant de ne pas faire trop de vagues non plus, surtout dans ma vie professionnelle. Si je vais à contre courant, je cherche en général à ne pas trop attirer l’attention avant d’atteindre mes objectifs. Ensuite, évidemment, je n’ai plus de raison de me faire discret, au contraire !

  3. Monalisa 9 mai, 2010 10 h 41 min

    félicitations Sylvain : tu n’es pas une méduse…

    Je ne conseille pas comme le fait Steve Pavlina dans http://www.stevepavlina.com/blog/2010/02/broadcast-your-desires/ d’exprimer inconditionnellement ses désirs. Il a même posté sur son blog de développement personnel qu’il recherchait une femme pour explorer des relations de soumission / domination…

    Je pense qu’il faut savoir le faire à bon escient sans dédaigner la prudence et en sachant rester discret comme tu le fais. Et parfois exprimer ses souhaits largement et sans contrainte.

  4. [...] Êtes-vous une méduse ? Mona Lisa nous explique qu’il s’agit d’un syndrome à éviter : celui [...]

  5. Argancel 20 juin, 2010 17 h 07 min

    Hello Monalisa!

    LOL pour Steve, on peut dire qu’il est transparent!

    Je ne savais pas pour Agassi, c’est vraiment étonnant! La passion de mon père, c’est le vélo. Quand j’étais jeune il fallait vraiment me botter les fesses pour que je fasse du vélo. Mais maintenant j’adore le vélo!

    Je plussois avec force le fait de revoir encore et encore ses objectifs, bien qu’ils puissent éventuellement changer en cours de route.

    Et bravo pour la métaphore de la méduse ; je la trouve très pertinente. Je pense créer une page consacrée à cette métaphore sur métaphory, et j’ajouterai un lien vers ton article.

    Enfin une petite remarque : si tu pouvais mettre le formulaire de saisie du commentaire après la liste des commentaires, je pense que ça serait plus pratique pour répondre aux réactions des autres.

  6. Monalisa 21 juin, 2010 20 h 09 min

    Steve ose tout et ça marche : il a même mis un lien vers le profil facebook de sa nouvelle copine Rachel qui a répondu à « l’annonce »…

    Je viens de m’inscrire à ta newsletter pour participer au wiki metaphory. Merci pour la remarque sur les commentaires : je vais la prendre en compte.

  7. MULLER Geraldine 30 août, 2010 11 h 49 min

    Dommage que cette croisée des blogs soit passée; une telle autoiographie au futur m’aurait bien intéressée. J’ai pris plaisir à lire ce post!
    bises amicales geraldine

  8. daniel 1 janvier, 2011 16 h 27 min

    J’aimerais commencer cette nouvelle année par deux citations de ce grand philosophe qu’était Einstein , étant donné que nous vivons dans un monde de plus en plus informationnel et l’homme vit autant d’impressions que de nourritures.

    Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira dit-on !

    Comprendre le phénomène de l’identification et de l’impermanence de choses peut-être utile à la santé mentale.

    L’éducation étant faîte sur un mode comparatif nous endossons très souvent des costumes qui nous dévaluent. La société nous exhorte à être « quelqu’un » et souvent, même inconsciemment, nous dépensons notre énergie et notre temps à vivre selon ce modèle.

    Il y a, aussi, la recherche de l’approbation et notre soif de sortir de l’anonymat qui fait nous mouvoir dans des voies de garahes.
    Connaître que le monde est ma représentation permet de sauvegarder notre énergie.

    De nombreux biologiques pensent que l’ADN peut-être reformatée et que nous ne sommes pas des esclaves de nos gènes, et qu’à la manière des mystiques, ils disent que nous vivons dans un monde mental et illusoire. Mon monde serait un rêve ?

    Nos vies seraient conditionnées par des effets placebo et nocebo. Nous ne serions que l’imagination de nous mêmes, alors pourquoi ne jouer qu’un rôle alors que notre conscience est illimitée.
    L’acquis serait plus important que l’inné ?

    http://www.amazon.fr/Biologie-croyances-Bruce-H-Lipton/dp/2896260188

    Herman Hesse disait que la véritable profession d’un homme était de se trouver lui-même.

    Voilà, il me semble que ne pas se prendre au sérieux comme nous le faisons tous dans la plupart des cas, perdu que nous sommes dans la folie de jouer un rôle.

    Nous sommes la conscience illimitée qui aime se jouer de nous.

    Essayons de rire de nous-mêmes. Il m’arrive fréquemment de déambuler dans les rues en pratiquant la méditation « personne ». Sachant que je ne suis rien est très sain et peux me rapprocher du tout. Je peux être fécondé par l’univers holographique, qui sait ? :D, :D

    Laissons parler l’homme sans chaussettes.

    « Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons : Univers. Une partie limitée dans le temps et l’espace. Il s’expérimente lui-même, ses pensées et ses émotions comme quelque chose qui est séparé du reste, une sorte d’illusion d’optique de la conscience. Cette illusion est une sorte de prison pour nous, nous restreignant à nos désirs personnels et à l’affection de quelques personnes près de nous. Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes de cette prison en étendant notre cercle de compassion pour embrasser toutes créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. »

    « Il arrive un jour où un être humain doit prendre une décision, à savoir, s’il vit dans un univers hostile ou un univers ami qui tend vers son bien. »

  9. [...] d’écrire votre autobiographie du futur pour l’année 2011 (et les autres éventuellement) : lisez cet article pour avoir un plan [...]

Leave a Reply

Powered by WordPress