Réussir et être heureuse au travail

successful business woman on a laptop
Creative Commons License photo credit: Search Engine People Blog

 

Je reviens 15 ans en arrière, mon diplôme en poche et mon premier poste dans un environnement essentiellement masculin. Je me rappelle ma perplexité après les premiers mois. Cette impression inconfortable d’être en décalage. L’étonnement et la gêne de mes collègues parfois devant mes réactions et mes paroles. Et mon incapacité à comprendre pourquoi je me sens dans cette entreprise telle un éléphant dans un magasin de porcelaine…

D’ou venait donc cette impression d’évoluer en terre inconnue ?

En fait, j’ignorais tout du mode de fonctionnement du monde masculin de l’entreprise. Réussir à faire mon trou dans ces conditions, c’était un peu comme participer à un match de foot avec une raquette et une balle de golf.

Heureusement, la lecture du livre Réussir et être heureuse au travail de Roberta Cava m’a rapidement permis  d’évoluer avec aisance dans le monde des poilus. L’auteur, nous y délivre 16 clés essentielles de la réussite au travail.

1 – Ne court-circuitez jamais votre supérieur immédiat en vous adressant directement à son propre supérieur.

En définitive, votre supérieur immédiat est la personne la plus importante pour vous dans l’entreprise. Personne d’autre n’a autorité pour vous promouvoir, vous rétrograder ou vous faire congédier.

2 – Contentez-vous de vos tâches et de vos responsabilités, n’empiétez pas sur celles des autres

3 – Témoignez du respect envers votre supérieur

Sans lui lécher les bottes pour autant (beurk), faites au moins semblant de l’apprécier si c’est possible. sinon, il vaut peut-être mieux changer de poste…

4 -  Si on vous propose une promotion qu’un homme vient de refuser, méfiez-vous !

Menez votre petit enquête pour vérifier qu’il n’y a pas anguille sous roche…

5 – N’acceptez pas trop de responsabilités, sachez reconnaître vos limites

Une surcharge de travail pourrait vous mener à travailler de plus en plus vite et de moins en mois bien et à détester votre travail pour finir.

6 – Informez-vous de la structure hiérarchique de l’entreprise

7 – Privilégiez la diversification des expériences professionnelles

8 – Ne vous laissez pas aller à la négligence professionnelle

9 – Méfiez-vous des supérieurs qui autorisent vos subordonnés à vous court-circuiter

10 – Apprenez les tactique militaires

La structure des entreprises ressemble fort à celui des armées. Il y a différentes “classes” de salariés qui évoluent selon des traditions et des règles le plus souvent implicites.

11 – Mesurez bien l’importance de l’esprit d’équipe dans l’entreprise

Les femmes sont pour la plupart en compétition contre elles-mêmes. L’esprit d’équipe par contre peut leur faire défaut.

12 – N’oubliez pas que c’est à vous de vous adapter aux règles, jamais l’inverse

Encore une fois, c’est comme à l’armée. Enfin comme dans les films quoi car le service militaire nous on connait pas…

13 – Apprenez à tirer profit de vos points forts de femme

Les points forts des femmes communément admis sont les suivants : souplesse, adaptation rapide au changement, meilleur capacité d’expression orale et écrite, empathie, intuition…

14 – N’ayez jamais d’aventure amoureuse avec un client ou une collègue.

Une fois l’aventure terminée, le réveil pourrait être brutal. Et dans la plupart des cas, ce sera la femme qui quittera le service ou l’entreprise en cas de tension post-coïtum.

15 – Votre supérieur a le droit de reprendre vos idées à son compte

C’est injuste, mais ça fait partie des règles implicites. Se reporter à la règle n° 12.

16 – Apprenez à raisonner plus logiquement qu’émotionnellement

J’ajoute ici 5 autres règles issues de mon expérience : 

17 – Ne critiquez jamais, JAMAIS, JAMAIS un collègue dans les locaux de l’entreprise.

Si votre collègue de bureau pue ou que votre supérieur est un con psycho-rigide, maitrisez-vous. Attendez d’être rentré chez vous pour vous lâcher.

18 – Ne travaillez pas pour la reconnaissance.

N’attendez pas de reconnaissance. Si elle arrive, c’est bonus. Sachez pourquoi vous travaillez : la passion de votre métier ? le plaisir de créer ? pour aider les gens ?  pour vous prouver ce dont vous êtes capable ? pour l’argent ?

19 – L’entreprise, c’est pas l’école.

Les résultats en terme de carrière  (augmentation, promotion, primes) ne sont pas nécessairement proportionnels au talent, au travail ni même à vos super résultats.

20 – N’attendez rien de l’entreprise. Attendez tout de vous.

Les plans de carrière, c’est un modèle en voie de disparition. Fixez-vous des objectifs à moyen et court terme. Et débrouillez-vous pour les atteindre dans cette entreprise ou une autre.

21 – Soignez votre image et votre relationnel avec vos collègues

Ce point est au moins aussi important pour votre carrière que la qualité de votre travail. Les salariés avec un travail technique sous-investissent la plupart du temps cet aspect.

J’ajoute ici 1 nouvelle règle issue du lecteur Holyclair (voir commentaire) : 

22 – soyez rassurant(e)

Les salaries qui évoluent ne sont pas souvent les salariés les plus compétent(e)s. Les salariés qui évoluent sont celles ou ceux qui rassurent leurs patrons par leurs compétences, mais aussi par leurs attitudes, leurs capacités à gérer le stress, leurs réactivités à répondre immédiatement aux demandes de leurs patrons.

 

Et vous, voyez-vous une autre règle qu’une femme (ou un homme) devrait savoir avant de commencer ? Etes-vous heureux (heureuse) au travail ?

Technorati Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,



Si cet article vous a plu, abonnez-vous gratuitement par mail, par flux RSS, via FaceBook ou via Twitter. N'hésitez pas à venir faire un tour sur l'espace Ressources Gratuites (cours au format audio, livre ou vidéo). Laissez un commentaire, ou un rétrolien depuis votre site.


5 commentaires pour “Réussir et être heureuse au travail”

  1. Holyclair 27 avril, 2010 11 h 21 min

    Bonjour,
    Trés bon article qui peut aussi concerner les hommes. Je rajouterai une dernière régle: soyez rassurant(e). Les salaries qui evoluent ne sont pas souvent les salariés les plus compétent(e)s. Les salariés qui évoluent sont celles ou ceux qui rassurent leurs patrons par, bien entendu leurs compétences, mais aussi par leurs attitudes, leurs capacités à gérer le stress, leurs réactivités à répondre immédiatement aux demandes de leurs patrons

  2. Monalisa 27 avril, 2010 14 h 23 min

    Bonjour Holyclair,

    Je suis tout à fait d’accord avec ta règle qui correspond complètement à mon expérience. Je vais rajouter cette règle en point 22 dans mon article.

  3. http://veolia-proprete-06.com 25 octobre, 2013 22 h 48 min

    Merci de partager ce super article avec nous que je trouve très intéressant et je vais prendre en compte quelques règles car elles ont l’air vraiment utiles et stratégique !

  4. visa monaco 17 décembre, 2013 23 h 44 min

    Je trouve que être heureux et épanouit dans son travail c’est vraiment important pour bien faire les choses et être productif. Mais surtout d’être content d’y aller le matin quand on se lève, je trouve que ça n’a pas de prix…

  5. http://www.m2c-group.com 22 mars, 2014 16 h 58 min

    Merci pour l’ensemble de vos conseils que je trouve pertinent, je vais faire mon max pour les appliquer par pour moi c’est important de travailler dans un environnement sain.

Leave a Reply

Powered by WordPress